Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur la B.H. > Réforme de la police. Arrestations

Réforme de la police. Arrestations

vendredi 19 août 2005


Les négociations sur la réforme de la police de Bosnie-Herzégovine, qui avaient repris à Mrakovica, en RS, le 17 août, entre représentants du gouvernement central et des entités , n’ont donné aucun résultat, sinon de s’être déroulées dans un climat apparemment apaisé depuis la réunion avortée du 26 juillet. Le Premier ministre de l’entité serbe, Pero Bukejlovic, s’est déclaré optimiste sur les chances d’aboutir à un accord le 23 août, à Mostar, afin de permettre l’ouverture des négociations d’un accord d’association et de stabilisation avec l’Union européenne en septembre, dans les délais prévus. Les autres participants à la réunion se sont montrés avares de commentaires, le Haut-Représentant Paddy Ashdown n’en faisant aucun.

Si tous les responsables politiques bosniens affirment accepter les trois principes de la réforme posés par l’Union européenne (centralisation législative et budgétaire de l’organisation policière, fonctionnalité du découpage des circonscriptions, indépendance vis-à-vis des partis), ils divergent sur la façon de les mettre en œuvre. L’ensemble des dirigeants politiques de Banja Luka, ceux au pouvoir comme ceux dans l’opposition, dénoncent la proposition de suppression des ministères de l’intérieur des entités et un découpage qui ne tiendrait pas compte des limites de celles-ci, dispositions qu’ils considèrent comme des menaces contre l’existence de l’entité serbe.

On a annoncé par ailleurs que la police du Monténégro, agissant sur demande de la justice de B.-H., avait arrêté et extradé l’ancien ministre de la justice de RS , Momcilo Mandic, accusé d’avoir aidé financièrement Karadzic et Mladic et de s’être livré à diverses opérations frauduleuses et de trafics d’armes. Sa banque, « Srpsko Sarajevo » avait été fermée par ordre du Haut-Représentant. Il est maintenant enfermé dans la prison centrale de Sarajevo.

Quant à Milan Lukic, recherché pour crimes de guerre en Bosnie et au Kosovo et arrêté récemment en Argentine, on s’attend à ce qu’il soit prochainement extradé à La Haye.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP