Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur la B.H. > Réforme de la police:blocage persistant

Réforme de la police:blocage persistant

jeudi 2 juin 2005


En adoptant,par 62 voix contre 14, une résolution selon laquelle la réforme de la police de Bosnie-Herzégovine devrait se réaliser dans les limites des entités, l’Assemblée Nationale de la Republika Srpska a rejeté, le 30 mai, l’accord qui semblait avoir été précédemment acquis.

Les dirigeants de la RS soutiennent qu’ils n’ont pas ainsi voulu manifester leur opposition aux principes posés par l’ Union européenne, mais seulement exigé que la réforme se fasse dans le respect, tel qu’ils l’entendent, des constitutions de la B.-H. et de la R.S. Le Président de l’entité serbe, Dragan Cavic, a proposé, comme solution possible, que les circonscriptions policières s’inscrivent dans les limites des entités, avec des dérogations exceptionnelles en cas de nécessité. Le chef de la délégation de l’Union européenne en B.-H., Michael Humphreys a paru le suivre sur ce terrain.

Dans une déclaration du 31 mai, le Haut-Représentant Paddy Ashdown a, quant à lui, considéré que l’ Assemblée de Banja Luka avait « bloqué la réforme de la manière la plus claire possible » et chargé le SDS, désigné comme « parti fondé par Radovan Karadzic », de l’entière responsabilité de cette décision, qui met la Bosnie-Herzégovine à l’écart de l’intégration à l’Union européenne et au Partenariat pour la paix, seul Etat dans cette situation en Europe. Mais il n’a annoncé aucune mesure particulière, attendant des autorités de la RS qu’elles déterminent elles-mêmes leur conduite à tenir.

Le journal « Nezavisne Novine », de Banja Luka, croit savoir que la position intransigeante des dirigeants serbes de Bosnie a été fixée de concert avec le Premier Ministre de Serbie Vojislav Kostunica, comme un élément de pression dans le débat en cours sur la solution du problème du Kosovo, dont l’échéance approche.

Dans la tournure que prend la question de la construction européenne, on doit par ailleurs s’interroger sur ce que peut représenter, pour les pays des Balkans, l’attrait d’une adhésion à une Europe en état de délitement, qui a d’autres préoccupations qu’un nouvel élargissement à une zone réputée inquiétante.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP