Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > Europe du Sud-Est > ONG menacées en Serbie

ONG menacées en Serbie

dimanche 31 juillet 2005


Le gouvernement serbe renforce sa campagne contre les Organisations non gouvernementales prônant la reconnaissance du passé et l’exposition des faits liés à la récente histoire. Encourageant les provocations et accusations publiques à l’égard de ces ONG, les membres du gouvernement serbe et autres organes administratifs de l’Etat soutiennent ouvertement ces groupes radicaux et ouvrent la voie au lynchage public de ceux qui ne font que dévoiler la vérité sur le rôle joué par les Serbes pendant les conflits armés intervenus sur les territoires de l’ex-Yougoslavie.

Au cours de la dernière vague d’attaques contre les ONG, la récente déclaration du président Poutine a été citée comme étant le « meilleur exemple permettant de cesser tout contact avec les ONG ». Le parlement serbe a traité plusieurs représentants de ces ONG de « personnes immorales et sans consistance, qui œuvrent contre la Serbie ». Les groupes les plus radicaux condamnent les reportages des médias reproduisant les déclarations des ONG. Les membres de la RTV B92 et du quotidien Danas reçoivent chaque jour des menaces de mort.

Outre ces menaces, ces organisations se voient accusées publiquement par les hommes politiques serbes de « de freiner le processus de normalisation en Serbie ». Rade Bulatovic, directeur du BIA (Service des renseignements), a déclaré ouvertement que son agence surveillait les activités de plusieurs ONG, sans pourtant daigner répondre à la Lettre ouverte envoyée par huit d’entre elles, lui demandant de bien vouloir commenter plus en détail cette déclaration.

Malgré les menaces outrancières adressées par le Parti radical serbe, l’administration de l’Etat n’a pas estimé devoir réagir aux déclarations des plus hauts dirigeants de ce Parti assurant que "si Natasa Kandic, directrice du "Fonds pour le droit humanitaire" n’était pas condamnée, un demi-million de citoyens sortiraient dans la rue d’ici le 15 octobre". Sonja Biserko, directrice du Comité Helsinki des droits de l’homme de Serbie a été physiquement attaquée à plusieurs reprises devant son immeuble. Des bombes lacrymogènes ont été utilisées lors d’une manifestation pacifique organisée par les Femmes en Noir pour marquer le dixième anniversaire des massacres de Srebrenica. La police n’a rien fait pour empêcher cet incident. Des panneaux d’affichage installés par l’Initiative de la Jeunesse pour les Droits de l’Homme ; destinés à rappeler le génocide de Srebrenica, ont été saccagés et recouverts de graffitis « Oustachi » et « Quittez la Serbie », etc.. Des menaces de bombes arrivent aux sièges des ONG avec des avertissements du genre « Certains d’entre vous finiront sous les pneus d’une voiture » ou « au fond de la Sava avec une pierre au cou ». Les membres des ONG se retrouvent sur des listes de « Collaborateurs sionistes », « Personnes visées », « Rebut de la Serbie » et « Vendus qui mériteraient d’être exterminés », Les journaux serbes, sous couvert de la liberté de la presse, publient des articles insultants et mensongers, exigeant pratiquement le lynchage de plusieurs des membres des ONG, de même que de certaines personnes politiquement engagées.

Les autorités et l’opinion publique serbes ont été régulièrement informées de ces faits ; certaines poursuites judiciaires ont même été engagées. Mais cela n’a rien donné. Considérant le gouvernement serbe personnellement responsable de la sécurité de ses citoyens, un Groupe de huit ONG a exigé qu’il soit immédiatement mis fin à cette campagne barbare, mais aussi à la haine du secteur extra-gouvernemental, propagée par l’exécutif lui-même.

Initative de la jeunesse pour les Droits de l’Homme

Comité Helsinki des Droits de l’Homme de Serbie

Cercle de Belgrade

Centre pour la décontamination culturelle

Comité des avocats pour les Droits de l’Homme

Les Femmes en Noir

Initiatives Civiques

Fonds pour le droit humanitaire


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP