Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur la B.H. > D’un numéro de "Témoignage chrétien" à l’"affaire (...)

D’un numéro de "Témoignage chrétien" à l’"affaire Handke"

dimanche 7 mai 2006


L’hebdomadaire « Témoignage chrétien » consacre six pages de son numéro du 4 mai au compte-rendu du voyage d’études de sept jours en Bosnie-Herzégovine d’un groupe d’une trentaine de personnes qui continuent de penser que « Le combat pour la Bosnie continue », selon l’intitulé de l’éditorial du journal, signé Noël Bouttier.

De Srebrenica à Mostar en passant par Sarajevo, les participants à ce voyage ont pu constater l’état de détresse et de désarroi dans lequel se trouve le pays, qui ne peut se remettre de la destruction provoquée par la guerre d’agression initiée par la politique criminelle du régime de Milosevic, dont il a été la principale victime.

On doit saluer cette initiative, plutôt rare dans la presse, en comparant le peu d’échos qu’elle manquera, hélas, de susciter au regard de la petite tempête médiatique provoquée par la déprogrammation, par l’administrateur de la Comédie Française, Marcel Bozonnet, d’une pièce de Peter Handke, qui devait être jouée au théâtre du Vieux-Colombier.

Les protestataires, certains illustres, qui crient à la censure au nom de la liberté de la création artistique, ne semblent pas concevoir qu’un directeur de théâtre, libre de sa programmation comme c’est le cas, puisse éprouver de la honte à accueillir dans sa maison un personnage, non fictif mais réel, qui rend un hommage public et appuyé à l’un des responsables, sinon le principal, de la plus abominable politique de destruction menée en Europe depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. Comment, en effet, interpréter autrement la présence de l’écrivain aux obsèques de Milosevic ? Prétendre défendre le peuple serbe en exaltant la mémoire du dirigeant qu’il a finalement chassé du pouvoir ne manque pas de sel.

En quoi l’impolitesse de Marcel Bozonnet à l’égard de l’artiste admiré serait-elle plus insupportable que les provocations délibérées de Peter Handke, célébrant le criminel et méprisant ses victimes ?

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP