Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Analyses et commentaires > sur la B.H. > Le parquet de Bosnie-Herzégovine disculpe Jovan Divjak, Ejup Ganic et 12 (...)

Le parquet de Bosnie-Herzégovine disculpe Jovan Divjak, Ejup Ganic et 12 autres personnalités.

mercredi 18 janvier 2012


Le bureau des procureurs de Bosnie-Herzégovine a décidé de cesser ses investigations sur les responsabilités de quatorze personnalités bosniennes supposées impliquées dans l’affaire dite de la « rue Dobrovoljocka », en référence à l’attaque de la colonne de l’Armée fédérale yougoslave (JNA) qui évacuait Sarajevo début avril 1992 et qui avait provoqué, selon ce bureau, la mort de sept militaires, tandis que quatorze étaient blessés ( Les autorités serbes de Serbie et de RS avancent quant à elles les nombres respectifs de quarante-deux et soixante-douze). C’est en vertu de mandats d’arrêt émis par la justice serbe de Serbie qui a lancé des poursuites sur la même affaire qu’Ejup Ganic, à l’époque membre de la présidence de BH et Jovan Divjak, dirigeant militaire de la résistance bosnienne, ont été arrêtés et retenus plusieurs mois, le premier à Londres en 2010 et le second à Vienne l’année dernière. Le parquet de BH a jugé, après avoir entendu 352 témoins et examiné 412 pièces, dont des documents audio-visuels, qu’il n’existait aucune preuve à l’encontre des personnes visées, mais qu’il y avait matière à continuer l’enquête pour crimes de guerre commis contre les victimes de cette attaque. Les procureurs de Belgrade ont déclaré, pour leur part, maintenir leurs accusations et poursuivre leur action.

Cette décision du bureau des procureurs de BH a suscité un tollé général en Republika Srpska où dirigeants et médias de tous bords crient au déni de justice, imputé aux magistrats bosniaques mais aussi aux procureurs étrangers qui font partie du parquet, et nommément à l’un d’eux, Jude Romano, qui doit bientôt quitter ses fonctions. On y voit une nouvelle preuve de la partialité des autorités internationales et de la volonté de certains cercles de faire porter la culpabilité de tous les crimes commis au cours de la guerre sur le côté serbe. Réagissant depuis Israel où il effectuait un voyage de diplomatie parallèle de promotion de l’amitié entre cet Etat et la RS, Milorad Dodik a déclaré que « l’arrêt des investigations du bureau des procureurs de BH était une décision purement politique de l’un de ses membres étrangers et que la RS ne pouvait faire confiance à la Cour de BH et à ses procureurs centraux ». Il a réaffirmé qu’il considérait que l’attaque de la rue Dobrovoljacka avait été le début de tout, ce qui entre dans l’interprétation de la guerre de BH comme guerre de défense du peuple serbe de Bosnie, célébrée comme telle tout au long des cérémonies du vingtième anniversaire de la fondation de la RS.

Le Président de la RS est revenu, dans une interview à l’hebdomadaire de Banja Luka « Novi Reporter », sur la signification de cet anniversaire en mettant l’accent sur l’importance cruciale du renforcement de l’entité serbe qu’il présente comme un « sublimé et un concentré des aspirations à la liberté que les Serbes de la région portent depuis des siècles », ce qui rejoint certaines déclarations exaltant le rôle de la RS au cours des cérémonies de cet anniversaire, celles en particulier du patriarche de l’Eglise orthodoxe serbe Irinej ou du vice-premier ministre et ministre de l’intérieur du gouvernement serbe Ivica Dacic, l’ancien porte-parole du SPS (parti socialiste serbe) de Milosevic pendant les guerres yougoslaves.

Pendant ce temps, le Conseil des ministres de BH qui sera présidé par Vjekoslav Bevanda est toujours en formation, mais comme l’annonce aussi Milorad Dodik, ses compétences seront très strictement limitées, pour qu’elles n’empiètent pas sur celles des entités, qui pour les dirigeants de la RS, doivent demeurer prépondérantes.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP