Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Analyses et commentaires > sur la B.H. > Report de la décision du Haut-Représentant sur le référendum projeté en (...)

Report de la décision du Haut-Représentant sur le référendum projeté en Republika Srpska

vendredi 6 mai 2011


Le Comité directeur du PIC (Conseil de mise en œuvre des accords de Dayton) a tenu, le 5 mai, une brève réunion qui n’a donné lieu à aucun communiqué ou déclaration, sans donc prise de décision sur la question du projet de référendum adopté par l’Assemblée de la RS relatif aux institutions judiciaires de la RS, Cour de justice et Bureau des procureurs. Le Haut-Représentant Valentin Inzko, qui a qualifié l’initiative des dirigeants de la RS de "dangereuse aventure politique", n’en a pas moins confirmé sa volonté de la contrer s’ils ne se rétractaient pas. Il en décidera le 12 mai, après avoir présenté son rapport au Conseil de sécurité des Nations unies le 9 mai. D’après le quotidien de Banja Luka "Glas Srpske", ce rapport constituerait une attaque en règle de la politique de Milorad Dodik et de ses partisans et contiendrait de vives critiques à l’égard des deux partis nationalistes croates du HDZ.

D’après les observateurs informés, si tous les représentants internationaux en BH, à l’exception des russes, désapprouvent le projet de référendum, ils seraient très divisés sur les suites à lui donner et notamment les sanctions envisagées. Certains reprocheraient aussi au Haut-Représentant d’avoir suspendu la décision de la Commission électorale centrale de BH qui, en déclarant illégale la formation des autorités de la Fédération, avait justifié l’obstruction menée par deux HDZ. Il avait renvoyé la question à la Cour constitutionnelle de la Fédération, qui n’a pu statuer en raison du retrait de la plainte déposée par des élus du HDZ, qui prétendent ainsi jouer d’astuces procédurières pour masquer leur défaite politique, ce que semblent tolérer les critiques de l’action du Haut-Représentant.

D’après le quotidien "Euroblic", c’est la France et la Russie qui se seraient le plus vigoureusement opposé à l’annulation du projet de référendum en RS. En l’absence de toute information sur le sujet de la part des autorités françaises (silence sur la situation en BH si "assourdissant" que J.C. Cambadélis, secrétaire au relations internationales du PS, s’en est aperçu), on attendra pour en savoir plus la déclaration que fera le représentant de la France au Conseil de sécurité à la suite du rapport que présentera le Haut-Représentant. Notons à ce sujet que la lettre adressée par plusieurs personnalités et associations au ministre des Affaires étrangères Alain Juppé (voir le site de l’AS ), reçue le 31 mars par son cabinet, demeure à ce jour sans réponse. Le Président de Serbie Boris Tadic vient en tout cas de manifester une nouvelle fois la duplicité de sa politique, dénoncée dans cette lettre, en s’opposant -dit-il- à la division de la BH, tout en soutenant les dirigeants de RS qui désirent pousser cette division jusqu’au but poursuivi de la dissolution du pays.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP