Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur la B.H. > Sondage sur la réunification de Mostar

Sondage sur la réunification de Mostar

lundi 2 février 2004


Les gens du nord (de Sjever) sont pour la réunification de Mostar

Les citoyens de Mostar sont en faveur de la réunification de leur ville - c’est ce qui ressort du sondage organisé ces derniers jours dans la ville de la Neretva. Toujours selon ce sondage, 72 % des citoyens de Mostar voient leur futur dans la réunification de la ville. Il semble pourtant que dès l’annonce de la décision du Haut représentant Paddy Ashdown sur la réunification de Mostar, les leaders politiques se soient tous précipités pour tenter d’expliquer à leurs concitoyens qu’il vaudrait mieux raisonner autrement. Tous les maires des six anciennes communes situées des deux côtés de la Neretva, pratiquement sans exception, ont essayé de nous convaincre que la décision d’Ashdown n’était pas une bonne décision, prétendant parler au nom des citoyens et nous donnant de fausses indications. Pourtant le résultat de l’enquête menée dans l’ancienne commune de Sjever prouve tout le contraire. Il faut spécifier que celle-ci servait de véritable chasse gardée à son ex-maire Bubalo. Si l’on en croit les déclarations de cet ancien maire, personne, dans sa commune, n’est en faveur d’une "réunification" de Mostar. Leur ayant demandé si leurs leaders politiques avaient œuvré pour le bien de Mostar, jusqu’à 76,6 % des citoyens de la commune de Sjever ont répondu non. Ajoutant (69,7 %), que les chefs politiques étaient surtout intéressés à défendre leurs propres intérêts plutôt que ceux de la ville de Mostar. Le maire Bubalo et ses proches collaborateurs devraient s’inquiéter de ce résultat - presque 87,1 % des citoyens dont il était jusqu’à hier le maire ont déclaré que Mostar ne devrait pas rester divisée et 91 % ont spécifié qu’ils étaient pour la réunification de la ville. Nous présenterons pour terminer l’opinion des citoyens à propos de ce qu’il conviendrait de faire au cas où les politiciens rejetteraient la décision sur Mostar. Les habitants de la commune de Sjever (66,2%) ont été catégoriques : "Dans ce cas, le Haut représentant devra imposer sa décision". Ces données sont disponibles à l’agence Partner et l’ancien maire Bubalo ferait bien de venir les consulter.

Article paru dans Oslobodjenje, le 01-04-2004


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP