Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur la B.H. > Où l’on parle de nouveau de partition.

Où l’on parle de nouveau de partition.

vendredi 13 août 2004


A l’approche des élections municipales du 3 octobre, le thème de la partition de la Bosnie-Herzégovine est relancé dans divers milieux nationalistes du pays.

En Republika srpska, des groupes militent pour la sécession de l’entité, ce qui équivaudrait à son rattachement à la Serbie, conformément à la revendication de tous les nationalistes extrémistes serbes, maintenue en dépit de la reconnaissance officielle par les autorités de Belgrade de la souveraineté et de l’intégrité de la Bosnie-Herzégovine.

Plus marquante est la déclaration de Hasan Muratovic, ancien premier ministre de B.H., actuellement recteur de l’université de Sarajevo et membre de la direction du SDA, selon laquelle le pays pourrait être organisé en trois républiques, ce qui, d’après lui, serait "très efficace et fonctionnel". Il a ajouté que ce modèle était débattu au sein de la Commission pour les changements constitutionnels, dont il fait partie. Bozo Zepic, membre croate de cette commission et auteur de cette proposition de trois républiques, a affirmé que celle-ci était soutenue par Muratovic et par "d’autres boshniaques".

Hasan Muratovic a cependant précisé qu’il n’envisageait cette formule qu’en dernière hypothèse. Il propose, de préférence, une B-H oû l’ autorité serait partagée entre l’Etat et les municipalités, sans cantons ni entités. Son second choix serait un Etat divisé en plusieurs régions. Il accepterait, seulement en troisième lieu, la proposition de trois républiques. Bozo Zepic prévoit pour sa part, une république de Bosnie, avec Tuzla,Zenica ou Travnik comme capitale, une république de "Bosanska Krajina" avec Banja-Luka comme capitale et, enfin, une république d’Herzégovine dont Mostar serait la capitale.

Les parti nationalistes croates de B.H., HDZ et parti démocrate-chrétien, ont, selon l’Institut Media-Plan, demandé fin juillet, que le service public de radiotélévision soit partagé entre trois chaînes, croate, serbe et boshniaque. Ces partis, ainsi que l’Eglise catholique de B.H., se sont depuis longtemps prononcés pour la création d’une "troisième entité", croate.

On peut aussi rappeler que Vuk Draskovic, ministre des affaires étrangères de Belgrade invite la Communauté internationale à faire pression sur la Croatie et la B.H. afin qu’elle retirent leurs plaintes pour agression et génocide, déposées contre la Serbie-Monténégro auprès de la Cour Internationale de Justice.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP