Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Analyses et commentaires > Un rapport de l’ICG sur la BH.

Un rapport de l’ICG sur la BH.

samedi 17 février 2007


L’ "International Crisis Group" (ICG) vient de publier sur son site(www.crisisgroup.org) un rapport de 40 pages, intitulé "Ensuring Bosnias’Future : A New International Engagement Strategy".

Après avoir dressé le bilan plutôt négatif de l’action internationale en BH , marquée en 2006 par l’échec du mandat de Christian Schwarz-Schilling, dont l’inertie est vivement critiquée, le rapport détaille les points noirs de la situation actuelle, notamment ceux qui touchent à l’éducation, à l’économie, à la justice et aux médias. Il reprend à son compte les trois conditions qui sont généralement posées à toute avancée du pays sur la voie européenne , réforme de la police, réforme constitutionnelle, arrestation de Mladic et de Karadzic, mais contrairement à la politique suivie par les autorités de Bruxelles, il préconise une intervention active de celles-ci pour réaliser ces objectifs, face à la paralysie des acteurs locaux. Le rapport pointe la faiblesse manifestée par le Haut-Représentant sortant devant l’offensive menée par Milorad Dodik pour conserver et consolider les positions acquises par la RS. Le maintien du statu quo de Dayton, qui privilégie, dans les institutions, l’ethnicité au détriment de la citoyenneté, est contraire au fonctionnement d’un Etat viable aussi bien qu’au respect des principes de la Convention européenne des droits de l’homme.

C’est pour ces raisons que l’ICG se prononce pour le maintien d’une présence internationale forte en BH mais sous une forme différente de l’actuelle, le Haut-Représentant (de la Communauté internationale) devant laisser la place à un Représentant de l’Union européenne, capable d’impulser les réformes nécessaires au pays pour qu’il s’intègre à l’Union. Qualifiant l’année 2006 de mauvaise du fait de l’exacerbation des crispations nationalistes qui a créé un climat proche de celui qui régnait avant le déclenchement de la guerre, le rapport estime que 2007 sera dangereux avec la résolution de la question du Kosovo et ses répercussions possibles en RS. Parmi les recommandations que le rapport adresse à l’Union européenne figure entre autres celle d’insister auprès de la Serbie pour qu’elle renonce publiquement à toute revendication territoriale envers la BH, cette demande n’étant pas inutile après de récents propos tenus à ce sujet par le Premier ministre Vojislav Kostunica.

Publié deux semaines avant la réunion du PIC (Conseil de mise en oeuvre des accords de Dayton) du 27 février, qui doit décider de l’avenir de la présence internationale en BH, le rapport de l’ICG est bien venu. Tout entier fondé sur une intervention déterminée, efficace et financièrement généreuse de l’Union européenne pour persuader les populations intéressées que leur avenir est en Europe, il risque pourtant de tomber à contre-courant de la tendance largement dominante en Europe, de refus de tout élargissement avant longtemps et de complaisance à l’égard des dirigeants serbes, dans l’espoir, bien vain, de les consoler de la "perte"du Kosovo. Ce n’est pas la campagne électorale française qui démentira ce doute. S’il n’y est guère question d’Europe, le seul point d’accord entre les candidats est que l’élargissement doit être renvoyé à quelque jour meilleur et indéterminé, le sort des "Balkans occidentaux" n’étant d’ailleurs jamais évoqué, comme si cette région, effacée de la carte, n’existait pas.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP