Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur la B.H. > Crise et réformes

Crise et réformes

dimanche 9 janvier 2005


En choisissant de nommer au poste de Premier ministre, chargé de constituer un nouveau gouvernement en R.S., un membre du SDS (parti fondé par Karadzic), Pero Bukejlovic, le président de l’entité serbe,Dragan Cavic, n’a pas choisi la voie de l’apaisement de la crise entraînée par les sanctions édictées le 16 décembre par le Haut-Représentant. Cette désignation est plutôt de nature à susciter l’hostilité générale, tant des milieux politiques de la Fédération, que du Haut-Représentant, que de l’opposition serbe à Banja-Luka, prise à contre-pied. Il est probable que l’ « union nationale », qui s’était formée en RS, s’en trouvera fragilisée.

Le Haut-Représentant continue, de son côté, de se montrer pressant vis-à-vis des autorités de l’entité serbe. Il a, coup sur coup, rappelé au Premier ministre démissionnaire Mikerevic qu’il devait tirer les conséquences du rapport sur Srebrenica en éliminant des administrations de RS les responsables identifiés des crimes commis en juillet 1995 et que la réforme de la police, au niveau de la B.-H. devait intervenir immédiatement, et non en juillet 2005. Cette réforme, de même que celle de l’armée, prévue pour septembre 2005, sont des conditions de l’adhésion de la B.-H. aux institutions euro-atlantiques : Partenariat pour la Paix et Union européenne.

Le quotidien de Sarajevo « Oslobodjenje » a observé que Paddy Ashdown avait dû, à la suite de son voyage à Belgrade, reculer sur la question de la révision du statut constitutionnel de Dayton, à propos de laquelle il rencontre l’opposition de la Russie et des puissances occidentales, favorables au maintien du statu quo des textes signés.

Sans le soutien des principaux tuteurs internationaux, le changement en bonne et due forme des institutions de la B.-H., s’avère en effet impossible. Le principal levier pour accomplir cette transformation, indispensable à la survie du pays, se trouve reporté dans la nécessité pour la B.-H.de se conformer aux exigences posées à son entrée dans l’Union européenne. C’est aussi sur ce terrain que peut être recherché l’accord de la majorité des Bosniens.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP