Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Analyses et commentaires > Europe du Sud-Est > Le retour de Milosevic

Le retour de Milosevic

mardi 8 juillet 2008


Plus que de longs développements, quelques extraits de la dépêche du correspondant belgradois de l’AFP, en date du 7 juillet, suffisent à exprimer le caractère tragi-comique de la situation créée en Serbie par la formation du nouveau gouvernement dit, par antiphrase, "pro-européen" :

"Le parlement serbe a approuvé lundi soir un nouveau gouvernement regroupant pro-européens et socialistes partisans du défunt Slobodan Milosevic et dont l’objectif prioritaire est d’accélérer le rapprochement avec l’UE.

….Au sein de ce gouvernement le leader du SPS, Ivica Dacic occupera le poste de vice-Premier ministre et ministre de l’intérieur.

… le ralliement aux pro-européens a été pour le SPS l’occasion d’une réhabilitation inespérée alors que son passé est étroitement lié à Slobodan Milosevic, décédé en 2006 à La Haye où le TPI le jugeait pour crimes de guerre.

L’accord entre le DS [ parti démocrate du Président Tadic] et le SPS a également scellé une surprenante réconciliation entre des forces farouchement opposés pendant des années.

…L’adhésion de la Serbie à l’UE reste toutefois soumise à une pleine coopération de Belgrade avec la justice internationale qui réclame l’arrestation de trois fugitifs inculpés de crimes de guerre. Dans ce domaine, M. Cvetkovic [le nouveau premier ministre] est resté vague, évoquant simplement le "respect de toutes les obligations internationales" de son pays.

En revanche, il s’est montré beaucoup plus déterminé sur la question du Kosovo en réaffirmant que son pays restait farouchement opposé à l’indépendance de son ancienne province…."

Si l’on ajoute qu’outre le poste de vice-premier ministre qui assure de très importants pouvoirs à son titulaire, détenteur par ailleurs du contrôle de la police, le SPS s’est vu attribuer les responsabilités de l’éducation, de l’énergie, des mines et des infrastructures, on mesure la place démesurée qu’occupe le SPS et ses alliés dans le nouveau gouvernement, au regard de la faiblesse de sa représentation parlementaire ( 20 députés sur 250). Cerise sur le gâteau, il a même obtenu la présidence du parlement pour sa vice-présidente, qui ne manque jamais de rappeler sa fidélité à l’œuvre du fondateur du parti, Slobodan Milosevic.

Ce gouvernement a obtenu une voix de plus que les 126 constitutionnellement nécessaires, les députés du LDP ( parti de Cedomir Jovanovic) lui ayant finalement refusé l’investiture, malgré leur désir de soutenir le processus d’adhésion à l’UE., principal alibi en faveur de la nouvelle majorité de la part de la diplomatie européenne, qui bénit ainsi le retour au pouvoir en fanfare du parti de Milosevic.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP