Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur la B.H. > srebrenica > Le Parlement européen et Srebrenica

Le Parlement européen et Srebrenica

samedi 9 juillet 2005


Communiqué du service de presse du Parlement européen du 7 juillet 2005

Dans une résolution adoptée aujourd’hui, les députés condamnent vigoureusement le massacre de Srebrenica et honorent le souvenir des victimes des atrocités. Ils soulignent la nécessité de transférer et de condamner les coupables de ces crimes de guerre. Soutenant sans réserve le travail du tribunal pénal international (TPIY), le Parlement répète qu’une coopération "pleine et entière" de tous les pays de la région avec cette juridiction constitue une condition préalable à une coopération plus étroite avec l’Union européenne.

Les députés sont préoccupés par le fait qu’une partie encore importante de l’opinion publique serbe ne reconnaît pas les crimes de guerre commis à l’encontre des civils musulmans et ils encouragent vivement le gouvernement serbe à prendre des mesures afin de confronter la nation à son passé.

Pour assurer la paix et la stabilité dans les Balkans occidentaux, les députés insistent sur la mise en œuvre de l’agenda de Thessalonique. Le mandat et la force de maintien de la paix des Nations unies n’ayant pas suffi à assurer la protection des zones de sécurité ; les Nations unies et les institutions internationales concernées sont invitées à tirer les leçons de cet échec et à se préparer à de futures missions de pacification.

Pour les députés, l’accord de Dayton ne constitue plus un cadre adapté, aussi invitent-ils le Conseil et toutes les parties concernées à soutenir les initiatives visant à l’aménager. Les citoyens de toutes les entités et de tous les groupes ethniques du pays doivent assumer leur responsabilité pour parvenir à un nouvel accord constitutionnel et à la création d’un État viable pour tous.

Le Parlement réaffirme l’engagement pris par l’UE d’aider les pays des Balkans candidats et candidats potentiels à se préparer à une adhésion. Dans cet objectif, des instruments et financements adéquats devraient être prévus dans les prochaines perspectives financières qui soient à la hauteur des ambitions de l’Union et des attentes légitimes des pays de la région.

Enfin, les députés sont gravement préoccupés par la situation économique et sociale qui règne dans le pays. Un règlement de cette question cruciale constitue la clé de la stabilisation de la région. Les gouvernements et l’Union européenne sont invités à reconnaître que l’essor économique et social constitue la priorité des priorités pour les peuples de la région. Dans cet objectif, la coopération régionale et transfrontalière devra être renforcée.


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP