Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Analyses et commentaires > Le nouveau gouvernement de BH en voie de formation

Le nouveau gouvernement de BH en voie de formation

samedi 13 janvier 2007


Le Premier ministre désigné par la Présidence tripartite de BH, Nikola Spiric a été investi, le 11 janvier, par la Chambre des Représentants, par 29 voix contre 6 et 3 abstentions.L’opposition la plus forte vient du SDP( parti social-démocrate). La répartition par nationalités ayant fait l’objet d’un accord qui prévoit, pour les Serbes, deux autres ministères en dehors de la direction du gouvernement, trois pour les Croates et quatre pour les Bosniaques,les négociations se poursuivent entre partis pour l’attribution nominative des postes à pourvoir.

Parmi les difficultés qui se présentent, l’une est due aux réticences du SDA à accepter pour le portefeuille des Affaires étrangères Sven Alkalaj proposé par le SBiH, en raison de ses origines juives, supposées susceptibles de troubler les relations avec les pays musulmans.

La Chambre des représentants a, le même jour, porté à sa présidence Beriz Belkic ( du SBiH de Haris Silajdzic),qui sera assisté de deux vice-présidents, Niko Lozancic (HDZ BiH) et Milorad Zivkovic (SNSD)

Le nouveau Premier ministre a développé le programme qui avait été établi par les sept partis signataires de l’accord de gouvernement, dont l’objectif principal est d’amener la BH à remplir les conditions exigées par l’UE pour la signature d’un accord de stabilisation et d’association. Quand on connait les obstacles qui se dressent sur ce chemin, qui n’ont en rien été aplanis par les partenaires de la majorité qui vient de se former, on peut douter, comme la majorité des observateurs locaux, des chances de réussite de ce projet. Aujourd’hui comme hier, les positions des uns et des autres sur la réforme de la police restent incompatibles, les dirigeants de la RS se montrant intraitables sur le maintien d’une police propre à la RS, gage pour eux de la quasi-souveraineté de l’entité serbe.

La réforme constitutionnelle, nécessaire pour rendre possible un fonctionnement normal des institutions bosniennes, demeure aussi problématique, sinon plus, qu’avant les élections. Alors qu’il existe maintenant à la Chambre des représentants une majorité possible pour reprendre le projet rejeté en avril dernier, le dirigeant du SDP, Zlatko Lagumdzija a annoncé qu’il lui retirait son appui, pour mettre à l’épreuve la majorité gouvernementale qui rassemble en son sein des formations qui ont des vues diamétralement opposées sur le sujet, et parmi elles le SDA et le SBiH. Si l’on ajoute qu’avec le soutien de Milorad Dodik, une partie des dirigeants croates relance l’idée d’une troisième entité l’imbroglio ne fait que se renforcer, sans compter la mise à nu de l’absurdité de l’organisation de la Fédération, avec ses dix cantons qui parviennent difficilement à constituer leurs autorités , ce qui se répercute au niveau des organes centraux de la Fédération elle-même. L’ancien Haut-Représentant Wolfgang Petritsch exprime l’avis dominant des observateurs et responsables internationaux lorsqu’il condamne le solution de la troisième entité, comme risquant d’aboutir à un mini-Etat musulman au coeur de l’Europe, mais toutes les propositions de réforme qui refleurissent montrent le caractère intenable de la situation actuelle. La députée européenne Doris Pack, particulièrement engagée sur les problèmes des Balkans, estime quant à elle, que l’existence des entités n’est pas un mal en soi, à condition, mais c’est toute la question, qu’elle n’entrave pas le fonctionnement de l’Etat bosnien.

Christian Schwarz-Schilling a entamé une tournée des grandes capitales en commençant par Berlin où il a rencontré la chancelière Angela Merkel, qui a déclaré faire des Balkans l’une des priorités de son mandat de Présidente de l’Union européenne. Le Haut-Représentant entretiendra tous ses interlocuteurs de ces questions avant la réunion , fin février du PIC (Conseil de mise en oeuvre des accords de Dayton), qui devra réexaminer le calendrier de la fermeture de son bureau, prévue pour le 30 juin.

A La Haye, s’est ouvert le deuxième procès relatif au siège de Sarajevo, celui du général Dragomir Milosevic, successeur du général Stanislav Galic, condamné à la prison à vie. Autre nouvelle en provenance de La Haye : Vojislav Seselj se remet vite et bien de sa grève de la faim.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP