Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur le TPI > Paddy Ashdown à Banja Luka

Paddy Ashdown à Banja Luka

samedi 5 mars 2005


Le Haut-Représentant de la communauté internationale en B.-H., Paddy Ashdown, s’est rendu à Banja Luka où il a rencontré, le 2 mars, le président de la R.S. Dragan Cavic et le premier ministre Pero Bukejlovic.

Il a répété à Cavic que l’arrestation et le transfèrement à La Haye des criminels de guerre constituaient pour l’entité serbe des obligations prioritaires. Faute de leur exécution, il se verrait contraint de prendre des mesures qui lui déplairaient. Il resterait, selon le Haut-Représentant, huit à dix semaines aux autorités de B.-H. pour accomplir le pas décisif en vue de coopérer pleinement avec le TPI. Au-delà de ce délai, la Bosnie-Herzégovine deviendrait le « trou noir » des Balkans.

Dans son entretien avec Bukejlovic, le Haut représentant s’est inquiété de la mise en œuvre des conclusions du rapport de la Commission sur Srebrenica, notamment celles concernant les responsables du massacre, nommément cités dans le document. Le premier ministre de la RS a demandé, en retour, qu’il soit formé une commission analogue pour que soient examinés les événements qui ont entraîné à Sarajevo, pendant la guerre, la mort, selon lui, d’un grand nombre de Serbes.

De nouvelles redditions au TPI sont par ailleurs annoncées en Serbie. Il s’agit de celle de Zdravko Tolimir, ancien chef des services de sécurité de l’armée de Mladic et de celle du général Momcilo Perisic, qui fut le chef d’état-major de l’armée de Serbie-Monténégro, de 1993 à 1998, démis de ses fonctions par Milosevic, en raison de désaccords sur la politique à suivre au Kosovo. Il avait auparavant joué un rôle important dans la conduite des guerres en Croatie et en Bonsie-Herzégovine, notamment dans le bombardement de Zadar, pour lequel il a été condamné à 20 ans de prison par un tribunal croate et celui de Mostar, causant les premières destructions de la ville. Son inculpation est particulièrement importante en ce qu’elle apporte un élément de plus prouvant l’implication directe de Belgrade dans la guerre en Bosnie-Herzégovine.

Ces derniers développements sont à mettre en rapport avec la pression qui s’exerce sur Belgrade et Banja Luka à propos de leur coopération avec le TPI, l’objectif principal demeurant l’arrestation de Mladic et de Karadzic.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP