Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur la B.H. > La Bosnie propose d’envoyer des troupes en Irak et d’accueillir (...)

La Bosnie propose d’envoyer des troupes en Irak et d’accueillir des bases américaines sur son sol

mercredi 12 novembre 2003


"La Bosnie est prête à envoyer des troupes en Irak et à permettre l’installation de bases américaines sur son territoire", a déclaré Sulejman Tihic, membre bosniaque de la Présidence, après avoir rencontré Marc Grossman, Secrétaire d’Etat américain à la défense.
La Bosnie est prête à "assumer ses obligations internationales et à envoyer des soldats en Irak", a annoncé Sulejman Tihic au cours d’une conférence de presse.
Il a ajouté que d’ici dix jours les militaires bosniaques décideraient ce que pourrait être l’engagement de ce pays balkanique, tenu compte de ses capacités. La Bosnie se pose la question depuis déjà plusieurs mois : est-elle vraiment prête à envoyer des hommes en Irak, alors que plus de 12.000 soldats - dont environ 2000 soldats américains - sont chargés d’assurer sa propre sécurité dans le cadre d’une mission internationale.
En Bosnie, les troupes américaines sont surtout stationnées sur une base située près de Tuzla, au nord-est du pays. Ils font officiellement partie de la SFOR, force de paix internationale qui a pour mission, depuis la fin de la guerre de 1992-1995, d’assurer le maintien de la paix en Bosnie.
M. Tihic estime essentiel que les troupes américaines restent en Bosnie et il a ajouté qu’il s’apprêtait à écrire au président Bush pour lui proposer "d’autres formes de coopération militaire".
"Nous avons l’intention de lui proposer d’installer des bases militaires américaines chez nous. Nous pensons que cela pourrait contribuer à la stabilité générale, non seulement en Bosnie, mais aussi dans l’ensemble de la région".
Certains pays de l’Europe du sud-est, dont l’Albanie, la Bulgarie et la Macédoine, ont déjà envoyé des troupes en Irak, alors que la Croatie et la Serbie se sont déclarées prêtes à se joindre aux forces de la coalition internationale.
Marc Grossman a salué les actuelles réformes en cours, dont le but est de réorganiser les forces armées de la Bosnie de l’après-guerre et de préparer le pays à son éventuelle adhésion au Partenariat pour la paix de l’OTAN.
Cette réforme prévoit un commandement central pour les deux armées, un même uniforme et un drapeau commun, mais sur le plan ethnique, elles resteront séparées.

(Association Sarajevo)


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP