Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur la B.H. > Réforme de la défense, CIJ,Mostar

Réforme de la défense, CIJ,Mostar

mercredi 20 juillet 2005


La commission spéciale chargée de proposer une réforme de l’organisation de la défense de B.-H., coprésidée par le ministre de la défense de B.-H. Nikola Radovanovic et le représentant de la Communauté internationale Raffi Gregorian, a approuvé, le 18 juillet, deux projets portant création d’une armée unique, abolissant les ministères de la défense des entités et supprimant les actuels systèmes de conscription. Il en résulterait une seule chaîne de commandement, sous l’autorité de la Présidence de B.-H. et du Ministère de la défense du gouvernement central. La persistance des clivages nationaux se refléterait toutefois dans l’existence de trois brigades de militaires professionnels, dont les commandements seraient établis à Banja Luka, Mostar et Tuzla.

Le Haut-Représentant a salué l’accord intervenu au sein de la commission comme l’une des plus importantes avancées réalisées en B.-H. depuis la conclusion des accords de Dayton. Cette réforme est l’une des conditions posées à l’admission de la Bosnie au Partenariat pour la Paix de l’OTAN, l’autre étant l’arrestation de Mladic et de Karadzic.

Cette réforme, pour être acquise, doit néanmoins être votée par les parlements de B.-H. et des deux entités et il ne faut pas oublier que l’accord qui semblait avoir été trouvé sur la police, s’est finalement heurté à l’opposition de l’Assemblé de RS, qui n’a toujours pas été surmontée. Il faudra donc suivre avec attention les réactions qui se manifesteront dans l’entité serbe.

Par ailleurs, les déclarations du professeur Francis Boyle relatives aux conséquences possibles d’une condamnation de la Serbie par la Cour Internationale de Justice à la suite de la plainte pour génocide déposée par la Bosnie-Herzégovine, continuent de susciter des réactions. On peut relever celles du représentant légal de la Serbie-Monténégro devant la CIJ, qui rejette cette éventualité et estime qu’une solution devrait être trouvée par la voie diplomatique, arguant que, quel que soit le jugement qu’émettrait la Cour, il renforcerait les extrémismes dans l’un ou l’autre des pays en cause. Ce point de vue paraît être partagé par les grandes puissances, qui font pression sur la majorité des responsables bosniens pour que la plainte soit retirée. Pour le moment, elle ne l’est pas et l’audience devant la juridiction de La Haye est prévue pour débuter le 27 février 2006 et durer plusieurs mois, en dépit de difficultés de financement de la procédure qui sont soulevées.

Dans un autre ordre d’idées, l’inscription par l’Unesco du Vieux pont et de la vieille cité de Mostar dans le Patrimoine de l’Humanité, a été accueillie avec enthousiasme par les citoyens de la ville, qui célébreront l’événement à l’occasion du premier anniversaire de la réouverture du pont, le 23 juillet.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP