Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur la B.H. > Paddy Ashdown et la Republika Srpska

Paddy Ashdown et la Republika Srpska

jeudi 8 avril 2004


Paddy Ashdown, Haut représentant de la Communauté Internationale en Bosnie-Herzégovine a déclaré aux journalistes, le 5 avril, que la Republika Srpska constituait le principal obstacle au futur de la B-H. C’est la première fois que le Haut représentant met directement en cause la RS elle-même. En effet, il se bornait jusqu’à présent à critiquer tel ou tel fonctionnaire ou, comme il l’a fait il y a quelques jours, le parti nationaliste SDS lui-même. Il a ajouté que la RS s’opposait toujours à remplir cinq des six conditions indispensables au rapprochement avec l’UE et l’OTAN et a souligné que c’était là que se situait l’avenir de la Bosnie. Ashdown a également accusé la RS d’entraver en partie la mise en œuvre des accords de Dayton, en refusant par exemple, d’adopter une loi proclamant la radio-télévision de B-H service public." Je suis ici pour protéger la loi qui garantit l’existence de la RS, mais cette entité a aussi le devoir de respecter l’ensemble de la législation", a-t-il déclaré.

Les ambassadeurs des pays membres de l’UE ont affirmé pour leur part, après avoir reçu les représentants de la RS, que celle-ci n’avait toujours pas rempli ses obligations vis-à-vis de l’UE et de l’OTAN et, en premier lieu, la coopération avec le TPI, ce qui, selon eux, empêche la Bosnie-Herzégovine de se rapprocher de l’UE.

Selon l’agence de presse Onasa, Ashdown aurait également déclaré que "certains éléments, en RS, entretenaient toujours des liens financiers avec les criminels de guerre ". Ashdown a donné quinze jours à Dragan Kalinic, président du parti du SDS, pour présenter un rapport complet sur la gestion financière de ce parti.

Dans son éditorial du 6.04.04, le quotidien "Oslobodjenje" salue la position du Haut Représentant, ajoutant que les nationalistes "l’ont toujours trompé, comme ils trompent leurs électeurs". Ce journal estime néanmoins que la seule mesure susceptible de faire fléchir les partis nationalistes serait de " limiter de manière radicale leur pouvoir politique, les éloigner du pouvoir, ou même de déclarer illicite toute organisation ou activités s’inspirant du nationalisme".

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP