Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur la B.H. > srebrenica > Treizième commémoration du génocide de Srebrenica

Treizième commémoration du génocide de Srebrenica

dimanche 13 juillet 2008


Une trentaine de milliers de personnes ont participé le 11 juillet aux cérémonies de commémoration du génocide commis à Srebrenica en 1995 par les troupes de l’Armée des Serbes de Bosnie sous le commandement du général Mladic. Les restes de 308 victimes du massacre sont venus s’ajouter à ceux des quelques 2900 personnes déjà identifiées et inhumées à Potocari depuis l’inauguration du mémorial en 2003.

Les plus hautes autorités de l’Etat et les représentants de la communauté internationale étaient présents, la RS ayant délégué pour l’occasion son ministre des réfugiés et personnes déplacées Omer Brankovic, un conseiller du Premier ministre et un vice-président de son Assemblée. Des discours ont été prononcés, notamment par le membre de la Présidence collégiale de l’Etat, Haris Silajdzic et le Haut-Représentant Miroslav Lajcak, pour déplorer, comme d’habitude, l’impunité persistante dont jouissent les principaux responsables du massacre, Ratko Mladic et Radovan Karadzic.

On a remarqué la présence, comme chaque année, d’une délégation des "Femmes en noir", de Belgrade, qui ont également fait projeter dans la capitale serbe un film sur le génocide, avec la participation de personnalités parmi lesquelles figurait le dirigeant du LDP, Cedomir Jovanovic. Sept associations serbes qui combattent pour que la vérité soit reconnue par les autorités de leur pays, Centre pour le droit humanitaire, Comité Helsinki des droits de l’homme, Initiative de la Jeunesse pour les doits de l’homme, etc…avaient une fois de plus demandé que la Serbie s’acquitte de ses obligations internationales et particulièrement celles découlant de l’arrêt de la Cour Internationale de Justice du 27 février 2007, en arrêtant et en transférant à La Haye les auteurs du génocide de Srebrenica.

Cette dernière exigence a aussi été solennellement rappelée par le Secrétaire général du Conseil de l’Europe, Terry Davis, dans une déclaration qui se termine en ces termes : " Deux criminels de guerre, accusés d’être les premiers responsables de ce génocide sont toujours en liberté. C’est une insulte à la mémoire des victimes, un obstacle à la réconciliation et une honte pour ceux qui n’ont pas fait ce qu’ils auraient pu et dû faire : livrer Ratko Mladic et Radovan Karadzic à la justice."

Tandis que le Président serbe Boris Tadic se contente de répéter que ceci est bien son intention, ce qu’il assure depuis des années, les dirigeants de la RS préfèrent riposter en organisant des cérémonies de souvenirs en hommage aux victimes serbes de la guerre et en protestant contre l’inégalité de traitement qui leur serait infligé par la justice internationale. Le Premier ministre de RS, Milorad Dodik présente ainsi le massacre de Srebrenica comme l’aboutissement des combats et crimes qui auraient causé dans la région de Srebrenica 3500 morts serbes victimes, selon lui, des ordres de Naser Oric, acquitté par le TPI, alors que Biljana Plavsic a été condamnée bien qu’elle n’était chargée d’aucune responsabilité de commandement.

Des associations de familles de victimes de Srebrenica ont par ailleurs manifesté à La Haye contre la décision du tribunal de la ville qui s’est déclaré incompétent pour juger de la plainte déposée devant lui contre l’ONU, accusée d’avoir laisser s’accomplir le massacre.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP