Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur la B.H. > Le statut de Srebrenica.

Le statut de Srebrenica.

lundi 26 mars 2007


Suite à l’arrêt de la CIJ et au mouvement qu’il a provoqué parmi les familles des victimes du massacre,le Conseil municipal de Srebrenica a voté, le 24 mars, une résolution demandant que la commune soit détachée de la RS et acquiert un statut spécial au sein de l’Etat de BH. Les membres serbes du conseil se sont élevés contre cette procédure, la proclament contraire à la constitution de la RS et aux accords de Dayton, thèse reprise par toutes les autorités de l’entité serbe. Le Haut-Représentant Christian Schwarz-Schilling s’est rangé à cet avis. Il a déclaré qu’ il "n’était pas vrai que chaque policier de la RS avait commis un génocide", ajoutant que cela était valable pour les membres du gouvernement et du parlement de l’entité et que les responsabilités ne devaient pas être transférées des individus aux institutions. Cette position reflète celle des représentants internationaux en BH, contre l’opinion majoritaire à Sarajevo qui estime que l’arrêt de la CIJ ne saurait rester sans suites sur l’organisation institutionnelle de la BH. L’ambassadrice de France à Sarajevo, Maryse Berniau, a pour sa part émis l’idée que Srebrenica soit érigée en lieu de mémoire du génocide qui y a été perpétré, comme cela a été fait en d’autres lieux.

La célébration du cinquantenaire du traité de Rome a été l’occasion pour tout ce que Sarajevo compte de diplomates des pays membres de l’UE de réaffirmer leur attachement à l’intégration européenne de la BH.et d’exhorter les politiques bosniens à accomplir les réformes nécessaires pour que soit signé, dès avant l’été, l’Accord de stabilisation et d’association nécessaire à sa mise en route. La réforme de la police demeure, bien entendu, la priorité. A entendre Christian Schwarz-Schilling, il ne s’agirait plus que d’une question de forme, à savoir si la police de la RS, qui serait intégrée à la police de l’Etat, continuerait ou non de s’appeler "police de la RS".Les dirigeants politiques bosniens qui s’en tiennent au respect des principes initialement posés par Bruxelles afin que la police de BH soit effectivement une police de tout l’Etat, doutent de cette dissociation du mot et de la chose, connaissant la volonté de Milorad Dodik et de ses partisans de maintenir intégralement les prérogatives actuelles de l’entité serbe. L’attente de l’indépendance du Kosovo et la tentative des autorités européennes d’ atténuer les ressentiments serbes qu’elle aiguise constituent l’arrière-fond de ces tractations dont la BH est en fin de compte la victime.

Dans la Fédération, la formation du gouvernement s’est heurtée au refus d’agrément par le Haut-Représentant du ministre de l’intérieur proposé par le parti d’Haris Silajdzic, le SBiH. Celui-ci cherche un autre postulant.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP