Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur la B.H. > Poursuite de la crise

Poursuite de la crise

samedi 1er janvier 2005


La solution de la crise politique provoquée par les démissions en RS n’a pas été trouvée en 2004. Une tentative de la Présidence tripartite et du Conseil des ministres du gouvernement central a échoué. Borislav Paravac, président serbe de la Présidence de BH, a estimé que la crise des institutions exécutives, très profonde, n’avait pas surgi soudainement ou par accident. Sans se livrer à une analyse plus approfondie, il a relevé que la BH était composée de deux entités et de trois peuples constituants.

Adnan Terzic, premier ministre (SDA) du gouvernement central a rejeté pour sa part la responsabilité de la situation actuelle sur les dirigeants de la RS, l’absence de gouvernement dans cette entité, empêchant une action consensuelle des autorités centrales du pays.

Le membre bosniaque de la Présidence, Sulejman Tihic, s’est pour sa part une nouvelle fois prononcé pour une réforme des institutions de Dayton tandis que son homologue croate Dragan Covic s’est plaint de ce qu’il considère comme la position subordonnée des citoyens croates dans la Fédération et en BH.

Dans son message de nouvel an, le Haut-Représentant Paddy Ashdown a rappelé que la coopération de la RS avec le TPI demeurait le principal obstacle sur le chemin de l’adhésion de la BH aux institutions euroatlantiques.

Pour le moment, le premier acte du dénouement de la crise se joue en RS où le parlement a accepté la démission du premier ministre. Le nouveau gouvernement devrait être formé dans une semaine, mais malgré la déclaration commune adoptée par les six partis serbes de l’entité dès l’ouverture de la crise, l’accord a du mal se faire sur la désignation du premier ministre et la composition du cabinet. Il semble que le SNSD (sociaux-démocrates indépendants) de Milorad Dodik, dont le nom est avancé pour ce poste, s’oppose à la présence du SDS dans le nouveau gouvernement.

La situation n’est guère plus claire au niveau central où tous les ministres serbes n’ont pas encore abandonné leurs fonctions. Malgré la démission du ministre de affaires étrangères Mladen Ivanic et de quelques-uns de ses collègues, le Conseil des ministres et la Présidence se sont réunis pour approuver le budget des institutions centrales pour l’année 2005.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP