Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > Quelle Bosnie-Herzégovine veut-on ?

Quelle Bosnie-Herzégovine veut-on ?

mardi 1er février 2005


A l’exception du SDS (parti fondé par Karadzic) et de ses alliés en « Republika Srpska », qui s’accrochent au statu quo institutionnel, tous les autres acteurs politiques, nationaux et internationaux, de la scène bosnienne s’accordent sur la nécessité de refonder le statut constitutionnel de la Bosnie-Herégovine, la situation actuelle étant devenue, depuis longtemps et à l’évidence, insupportable. Le seul problème est qu’ils ne s’entendent ni sur le but, ni sur les voies et moyens du changement qu’ils disent souhaiter.

C’est à cette question difficile que s’est attaqué, dans sa séance du 30 janvier, le « Cercle 99 », au cours d’un débat introduit par son ancien président, Jacob Finci. Celui-ci, après avoir remarqué que l’actuelle constitution, texte annexe de l’accord de Dayton, n’avait jamais été traduite dans les langues de la B.-H. ni publiée dans le pays, a fait le tour de différents projets en concurrence. Il a notamment fait état de la proposition de « Troisième République de B.-H. » formulée par l’ancien représentant de l’ONU Jacques-Paul Klein et exprimé sa préférence personnelle pour une République régionalisée,sur un modèle répandu en Europe.Le projet avancé par l’ « Initiative civique européenne » prévoit l’abolition des entités existantes et la division du territoire en onze cantons. Un centre de réflexion norvégien étudie de son côté trois options : un Etat constitué de trois républiques, un Etat fédérant des municipalités et un Etat régionalisé.

Milorad Dodik, dirigeant du SNSD (sociaux-démocrates indépendants), principale formation politique de la R.S., opposée au SDS, vient d’apporter sa contribution à la discussion en déclarant, lui aussi, que « la Bosnie-Herzégovine ne pourra entrer dans l’Union Européenne avec la constitution imposée par Dayton ». Il choisit d’appuyer la proposition des partis nationalistes croates de B.-H., qui ne cessent de réclamer la formation d’une troisième entité croate, dans le cadre d’un Etat fédéral, ce qui officialiserait la tripartition du pays sur une base « ethnique ».

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP