Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur la B.H. > Célébration du 60° anniversaire de la victoire sur le nazisme

Célébration du 60° anniversaire de la victoire sur le nazisme

mercredi 11 mai 2005


Le 60ème anniversaire de la victoire sur le nazisme a été marqué en B.-H. par une séance spéciale du Parlement. S’adressant aux députés, Sulejman Tihic, président de la présidence tripartite du pays, a déclaré qu’il ne fallait pas permettre que l’on tire un trait d’égalité entre fascistes et antifascistes ( allusion à la décision du Parlement de Serbie d’octroyer les mêmes droits aux familles des « tchetniks » qui collaboraient avec les occupants allemands et italiens qu’à celles des partisans antifascistes). Il ne faut pas, a dit Tihic, que les « criminels soient présentés comme victimes ».

S. Tihic a souligné que des « crimes horribles » avaient été commis en B.-H. durant la guerre 92-95, ajoutant : « C’est du fascisme que les camps de concentration, les destructions, la purification ethnique, les viols de milliers de femmes, le génocide de Srebrenica. Qu’on le veuille ou non, c’est du fascisme ! »Le Premier ministre de la RS Pero Bukejlovic a exprimé son désaccord avec Tihic et affirmé que la guerre en B.-H avait été une « guerre civile et religieuse ».

Dans son éditorial du 9 mai, le quotidien « Oslobodjenje » estime que la Bosnie n’a pas occupé, aux célébrations de Moscou, la place qui convenait à sa contribution à la lutte contre la fascisme pendant dans la seconde guerre mondiale. La raison en est, écrit le quotidien, que « ce temps dernier les idées néofascistes ont beaucoup plus d’espace en B.-H. que dans aucun autre pays européen, et que les néofascistes se cachent derrière la soi-disant lutte pour les « intérêts nationaux ». Malheureusement, la délégation envoyée à Moscou, dirigée par Borislav Paravac ( membre serbe de la présidence) ne reflétait pas la tradition antifasciste du pays ».

Borislav Paravac affichant ouvertement sa filiation tchetnik , familiale autant qu’idéologique, l’organisation des vétérans de la II° guerre mondiale a refusé d’envoyer son délégué, qui devait recevoir à Moscou la médaille commémorative de l’événement.

La présence de B. Paravac à Moscou a soulevé l’indignation de l’opinion publique en Bosnie, tandis que la jeunesse social-démocrate collectait les signature pour dénoncer cet acte.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP