Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Analyses et commentaires > sur la B.H. > La répercussion des derniers événements survenus en Serbie sur la situation (...)

La répercussion des derniers événements survenus en Serbie sur la situation en R.S.

lundi 28 avril 2003


Les changements politiques intervenus en Serbie après l’assassinat du Premier ministre influent de plus en plus sur les événements en Bosnie-Herzégovine et plus particulièrement sur le climat politique en Republika Srpska. L’offensive menée par le nouveau premier ministre Zoran Zivkovic contre l’ancienne idéologie, contre la police, l’armée, la justice, les membres de la mafia et les criminels de guerre, pourrait entraîner le démantèlement des forces du régime de Milosevic et donc de sa base politique et idéologique. Ce qui a remis à l’ordre du jour les liens spécifiques et extra constitutionnels qui unissaient la Serbie et la RS, où les dirigeants, le SDS surtout, suivent avec la plus grande réserve la campagne de nettoyage en cours en Serbie qui a suivi l’introduction de l’état d’urgence.

Belgrade a critiqué les dirigeants de la RS, les accusant de ne pas avoir participé à la lutte contre la mafia et les criminels de guerre. Le SDS a violemment réagi et accusé à son tour le ministre de la justice serbe, Vladan Batic, d’ingérence dans les affaires intérieures de la RS ?! Milorad Dodik, chef du Parti des sociaux-démocrates indépendants (SNSD), a jeté de l’huile sur le feu en confirmant à Oslobodjenje l’existence d’un "Groupe de patriotes", groupe subversif composé d’anciens membres de la sécurité, de mafiosi de Serbie et de RS et de certains membres de l’armée de la RS.

Dragan Cavic, président de la RS, a réagi aux critiques de Belgrade et aux tentatives de Dodik pour exploiter au mieux la situation, en promettant, au cours d’une rencontre avec Zivkovic, que la RS allait participer à la lutte contre le crime organisé et qu’elle était prête à coopérer avec le Tribunal de La Haye. Commentant sa rencontre avec Cavic, Zivkovic a déclaré qu’elle ne s’était pas déroulée dans le cadre des liens privilégiés unissant la Serbie et la RS, mais uniquement dans le but de promouvoir la coopération entre l’Etat de Serbie-Monténégro et la Bosnie-Herzégovine. Ce qui permet d’envisager d’importants nettoyages politiques en RS - berceau d’un grand-serbisme particulièrement agressif.

(Pour l’Association Sarajevo - Zija D. "Oslobodjenje")


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP