Association Sarajevo http://www.association-sarajevo.org/ fr SPIP - www.spip.net Association Sarajevo http://www.association-sarajevo.org/IMG/siteon0.jpg http://www.association-sarajevo.org/ 253 581 Srebrenica : Marche internationale http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article823 http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article823 2012-06-06T10:23:46Z text/html fr Maurice LAZAR Pour les 17 ans du génocide de S R E B R E N I C A <br />rejoignez la Marche internationale pour la paix ! <br />entre Nezuk et Potocari/Srebrenica du 8 au 11 juillet 2012 <br />Nous vous invitons à participer à cette 7ème Marche de 85 kilomètres, sur la trajectoire de la colonne des 14'000 hommes, contraints au soir du 11 juillet 1995 à partir de Srebrenica à cause de l'abandon par l'ONU de la défense de la « zone de sécurité » face à l'offensive des forces serbes. <br />Les femmes, (...) - <a href="http://www.association-sarajevo.org/spip.php?rubrique12" rel="directory">Vie des associations</a> <div class='rss_texte'><p class="spip">Pour les 17 ans du génocide de S R E B R E N I C A</p> <p class="spip">rejoignez la Marche internationale pour la paix !</p> <p class="spip">entre Nezuk et Potocari/Srebrenica du 8 au 11 juillet 2012</p> <p class="spip">Nous vous invitons à participer à cette 7ème Marche de 85 kilomètres, sur la trajectoire de la colonne des 14'000 hommes, contraints au soir du 11 juillet 1995 à partir de Srebrenica à cause de l'abandon par l'ONU de la défense de la « zone de sécurité » face à l'offensive des forces serbes.</p> <p class="spip">Les femmes, enfants et vieillards se sont réfugiés à la base des Casques bleus de Potocari, où un millier d'hommes ont été exécutés, avant d'être déportés vers Kladanj, en zone libre.</p> <p class="spip">Plus de la moitié des 14.000 hommes de la colonne ont été tués par les forces serbes dans les montagnes, que nous traversons avec la Marche. Le 16 juillet, 4200 hommes de la colonne ont franchi la ligne de front à Nezuk, village tenu par l'Armée bosniaque, rejoints au cours des mois suivants par 2000 hommes, qui parviendront en petits groupes à rejoindre la zone libre.</p> <p class="spip">C'est pour rendre hommage au courage de ces hommes et aux victimes du génocide, que la Marche s'effectue sur ce même trajet, mais dans le sens du retour, partant le 8 juillet de Nezuk pour arriver le 10 juillet au Mémorial de Potocari, en passant par Snagovo, Liplje, Kamenica, le pont de Glodi, le mont Udric, Cerska, Pobudje.</p> <p class="spip">Lors de ces trois jours de marche, les habitants qui ont reconstruit leurs maisons et recultivés leurs champs, nous accueillent chaleureusement.</p> <p class="spip">Le 11 juillet, 30.000 personnes participent à la Commémoration du génocide de Srebrenica au Mémorial de Potocari.</p> <p class="spip">La Marche pour la paix :</p> <p class="spip">Elle a débuté en 2005 en Bosnie, après avoir été organisée entre 2000 et 2004 en Suisse avec les survivants en exil du génocide de Srebrenica.</p> <p class="spip">En 2005, il y avait 650 participants, et depuis 2010, le nombre de marcheurs dépasse les 7000.</p> <p class="spip">Le Comité d'organisation assure un service de sécurité de la Marche, avec des équipes de secouristes et de transport de personnes. La majorité des marcheurs sont logés sous tentes, montées par l'Armée de Bosnie.</p> <p class="spip">Pour un futur de la Bosnie-Herzégovine :</p> <p class="spip">Malgré le fait que le génocide de Srebrenica et ses 8300 victimes, a été reconnu par le TPIY et la communauté internationale, toute cette région a néanmoins été attribuée par les Accords de Dayton à la « République serbe de Bosnie », entité fondée par Karadzic et Mladic. Et l'étendue du génocide qui a eu lieu en Bosnie-Herzégovine entre 1992 et 1995 avec plus de 110.000 victimes, n'est toujours pas reconnue.</p> <p class="spip">Il est temps que l'Europe mette fin à cette injustice et soutienne la réhabilitation de la République de Bosnie-Herzégovine par un processus de reconnaissance des crimes et de réconciliation. Venez marcher, 9 mois par année, sur le « Chemin de paix » qui sera inauguré le 17 juillet avec balisage, gîtes d'étapes, chambres d'hôtes, brochure explicative en plusieurs langues.</p> <p class="spip">Ou participez au Groupe international !</p> <p class="spip">Départ en bus le 5 juillet de Genève. Prix du billet aller-retour : 200 euros . Retour au choix.</p> <p class="spip">Nouveau : Ligne aérienne Paris-Sarajevo 4 juillet.</p> <p class="spip">Forfait de participation de 150 euros comprenant le bus Tuzla-Nezuk, le transport des bagages, 5 x souper-logement chez l'habitant-petit-déjeuner..</p> <p class="spip">Inscription à renvoyer à :</p> <p class="spip">Solidarité Bosnie, Maison des Associations, 15 rue des Savoises, 1205 Genève 0041/22/320.10.73 ou 079/778.62.69 E-mail : petterson.ivar@sunrise.ch . Notre CCP : Solidarité Bosnie, Genève 10-711427-1</p> <p class="spip">Partenariats en Bosnie : : Muhizin Omerovic (parle français) 00387/62/12.05.37 dzileo@yahoo.com</p> <p class="spip">Association « Srebrenica renaissance » www.marsmira.org (informations en anglais et bosnien)</p> <p class="spip">En France : Comité Bosnie Mir Sada, 9 rue Despeignes, 69008 Lyon Tél-fax : 0478.09.02.90 E-mail : mir.sada.bosnie@gmail.com Site : www.bosniemirsada.org</p> <p class="spip">Sites à consulter : www.dzana.net et BHinfo www.bhinfo.com</p> <hr class="spip" /> <p class="spip">Talon d'inscription :</p> <p class="spip">Nom et prénom :………………………………………………………Tél. :……………………………. Adressse :..........................................................................................E-mail :……………………….... Je participe au voyage en bus départ le 5 juillet de Genève :… ……… Je viens par mes propres moyens : ………………………… Je participe à la Marche sous ma responsabilité : …………Signature : …</p></div> Srebrenica:marche internationale 2012 http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article818 http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article818 2012-03-24T07:27:25Z text/html fr Maurice LAZAR Pour les 17 ans du génocide de S R E B R E N I C A rejoignez la Marche internationale pour la paix ! entre Nezuk et Potocari/Srebrenica du 8 au 11 juillet 2012 <br />Nous vous invitons à participer à cette 7ème Marche de 85 kilomètres, sur la trajectoire de la colonne des 14'000 hommes, contraints au soir du 11 juillet 1995 à partir de Srebrenica à cause de l'abandon par l'ONU de la défense de la « zone de sécurité » face à l'offensive des forces serbes. <br />Les femmes, (...) - <a href="http://www.association-sarajevo.org/spip.php?rubrique12" rel="directory">Vie des associations</a> <div class='rss_texte'><p class="spip">Pour les 17 ans du génocide de S R E B R E N I C A rejoignez la Marche internationale pour la paix ! entre Nezuk et Potocari/Srebrenica du 8 au 11 juillet 2012</p> <p class="spip">Nous vous invitons à participer à cette 7ème Marche de 85 kilomètres, sur la trajectoire de la colonne des 14'000 hommes, contraints au soir du 11 juillet 1995 à partir de Srebrenica à cause de l'abandon par l'ONU de la défense de la « zone de sécurité » face à l'offensive des forces serbes.</p> <p class="spip">Les femmes, enfants et vieillards s'étant réfugié à la base des Casques bleus de Potocari, où un millier d'hommes ont été exécutés. Plus de la moitié des 14.000 hommes de la colonne ont été tués par les forces serbes dans les montagnes, que nous traversons avec la Marche. Le 16 juillet, 4200 hommes de la colonne ont franchi la ligne de front à Nezuk, village tenu par l'Armée bosniaque, rejoints au cours des mois suivants par 2000 hommes, qui parviendront en petits groupes à rejoindre la zone libre.</p> <p class="spip">C'est pour rendre hommage au courage de ces hommes et aux victimes du génocide, que la Marche s'effectue sur ce même trajet, mais dans le sens du retour, partant le 8 juillet de Nezuk pour arriver le 10 juillet au Mémorial de Potocari, en passant par Snagovo, Liplje, Kamenica, le pont de Glodi, le mont Udric, Cerska, Pobudje.</p> <p class="spip">Lors de ces trois jours de marche, les habitants qui ont reconstruit leurs maisons et recultivés leurs champs, nous accueillent chaleureusement.</p> <p class="spip">Le 11 juillet, 30.000 personnes participent à la Commémoration du génocide de Srebrenica au Mémorial de Potocari.</p> <p class="spip">La Marche pour la paix :</p> <p class="spip">Elle a débuté en 2005 en Bosnie, après avoir été organisée entre 2000 et 2004 en Suisse avec les survivants en exil du génocide de Srebrenica.</p> <p class="spip">En 2005, il y avait 650 participants, et depuis 2010, le nombre de marcheurs dépasse les 7000.</p> <p class="spip">Le Comité d'organisation assure un service de sécurité de la Marche, avec des équipes de secouristes et de transport de personnes. La majorité des marcheurs sont logés sous tentes, montées par l'Armée de Bosnie.</p> <p class="spip">Pour un futur de la Bosnie-Herzégovine :</p> <p class="spip">Malgré le fait que le génocide de Srebrenica et ses 8300 victimes, a été reconnu par le TPIY et la communauté internationale, toute cette région a néanmoins été attribuée par les Accords de Dayton à la « République serbe de Bosnie », entité fondée par Karadzic et Mladic. Et l'étendue du génocide qui a eu lieu en Bosnie-Herzégovine entre 1992 et 1995 avec plus de 110.000 victimes, n'est toujours pas reconnue.</p> <p class="spip">Il est temps que l'Europe mette fin à cette injustice et soutienne la réhabilitation de la République de Bosnie-Herzégovine par un processus de reconnaissance des crimes et de réconciliation.</p> <p class="spip">Le « Chemin de paix » sera inauguré cette année avec balisage, gîtes d'étapes, chambres d'hôtes, brochure explicative en plusieurs langues. Participez au Groupe international !</p> <p class="spip">Départ en bus le 5 juillet de Genève. Prix du billet aller-retour : 200 euros .</p> <p class="spip">Retour au choix.</p> <p class="spip">Depuis Paris ou Lyon, d'autres départs prévus. Forfait de participation de 150 euros comprenant le bus Tuzla-Nezuk, le transport des bagages, 5 x souper-logement chez l'habitant-petit-déjeuner..</p> <p class="spip">Inscription à renvoyer à :</p> <p class="spip">Solidarité Bosnie, Maison des Associations, 15 rue des Savoises, 1205 Genève 0041/22/320.10.73 ou 079/778.62.69 E-mail : petterson.ivar@sunrise.ch . Notre CCP : Solidarité Bosnie, Genève 10-711427-1</p> <p class="spip">Partenariats en Bosnie : : Muhizin Omerovic (parle français) 00387/62/12.05.37 dzileo@yahoo.com</p> <p class="spip">Association « Srebrenica renaissance » www.marsmira.org (informations en anglais et bosnien)</p> <p class="spip">En France : Comité Bosnie Mir Sada, 9 rue Despeignes, 69008 Lyon Tél-fax : 0478.09.02.90 E-mail : mir.sada.bosnie@gmail.com Site : www.bosniemirsada.org Sites à consulter : www.dzana.net et BHinfo www.bhinfo.com</p> <hr class="spip" /> <p class="spip">Talon d'inscription :</p> <p class="spip">Nom et prénom :………………………………………………………Tél. :…………………………….</p> <p class="spip">Adressse :..........................................................................................E-mail :………………………....</p> <p class="spip">Je participe au voyage en bus départ le 5 juillet de Genève :……………………………………….…… Je viens par mes propres moyens :……………………………………………………….…….……..….. Je participe à la Marche sous ma responsabilité : …………………………………………………..……. … Signature :…………………………………………………………….………………..………………….</p></div> Faïk Dizdarevic http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article807 http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article807 2011-12-20T18:34:56Z text/html fr Maurice LAZAR Faik Dizdarevic, secrétaire général de l'Association Sarajevo, s'est éteint le 19 décembre, à 82 ans, entouré de ses proches, à Lyon où il s'était retiré après le grave accident vasculaire cérébral qui l'avait frappé. Après la mort de sa fille Mirjana en mars 1994, perte qui l'a profondément et durablement meurtri, puis celle de Mauricette Begic, Francis Jeanson et Jean-René Chauvin, c'est presque toute l'équipe à l'origine de la fondation de l'Association Sarajevo qui est (...) - <a href="http://www.association-sarajevo.org/spip.php?rubrique12" rel="directory">Vie des associations</a> <div class='rss_texte'><p class="spip">Faik Dizdarevic, secrétaire général de l'Association Sarajevo, s'est éteint le 19 décembre, à 82 ans, entouré de ses proches, à Lyon où il s'était retiré après le grave accident vasculaire cérébral qui l'avait frappé.</p> <p class="spip">Après la mort de sa fille Mirjana en mars 1994, perte qui l'a profondément et durablement meurtri, puis celle de Mauricette Begic, Francis Jeanson et Jean-René Chauvin, c'est presque toute l'équipe à l'origine de la fondation de l'Association Sarajevo qui est maintenant disparue.</p> <p class="spip">Les nombreux messages de condoléances reçus par l'Association Sarajevo traduisent le sentiment de perte ressenti par nombre de ceux qui ont participé, souvent à la suite d'une rencontre avec Faik, à l'action pour tenter d'arrêter l'agression contre la Bosnie-Herzégovine et alerter l'opinion sur les risques d'un laisser faire de l'Europe face aux déchaînements d'un nationalisme ethnique dont on voit les conséquences.</p> <p class="spip">Membre d'une nombreuse famille engagée dans la résistance des partisans -lui-même a été blessé à la jambe par un obus- il s'est engagé dans une carrière de journaliste puis de diplomate après avoir été étudiant à Paris où il a rencontré celle qui allait devenir son épouse, Nicole Philip, fille d'André Philip, l'important dirigeant et résistant socialiste des années 30 aux années 60, le beau-père et le gendre partageant le même anti-nationalisme de principe.</p> <p class="spip">Journaliste, il l'a été en Egypte, notamment au moment de l'affaire de Suez, en 1956 ; diplomate, il a été ambassadeur à Téhéran juste après la révolution qui a porté Khomeiny au pouvoir, puis, de 1980 à 1984, à Alger. Ces diverses activités et missions en ont fait un excellent connaisseur du monde arabe et islamique. Nommé ambassadeur à Madrid en avril 1989, il a défendu autant que possible les intérêts d'une Yougoslavie fédérale à laquelle il était profondément attaché, mais sa loyauté n'a pu résister à l'action destructrice du régime de Milosevic contre la Yougoslavie et sa Bosnie-Herzégovine natale. Il a dû s'installer à Paris.</p> <p class="spip">Et c'est à Paris, avec le concours nécessaire de sa fille Mirjana, de sa famille et d'amis proches, qu'il a décidé de participer au soutien de la résistance bosnienne en créant, à l'été 1992, l'Association Sarajevo, présidée par Francis Jeanson et ouverte à tous ceux, Bosniens de toutes origines, Yougoslaves de toutes nationalités, Français et autres, qui voulaient exprimer leur solidarité de la cause d'une Bosnie-Herzégovine unie, démocratique et plurielle et précisément attaquée pour cela. Faik Dizdarevic, avec Mirjana, puis malheureusement sans elle, a beaucoup oeuvré pour tenter de faire comprendre à toutes sortes de personnes et de groupes ce qui se jouait dans cette partie de l'Europe oubliée, dans un conflit sanglant prétendument incompréhensible. Il a réussi, de sorte que l'Association Sarajevo a pu s'intégrer à un mouvement plus large, de citoyens et de personnalités, qui s' est fortement fait entendre au cours de la guerre, mais bien insuffisamment pour peser réellement sur le cours des évènements. Les autorités françaises et européennes sont restées sourdes aux appels de ce qu'elles considéraient n'être que de « belles âmes » rêvant en dehors des réalités.</p> <p class="spip">Faik Dizdarevic, comme beaucoup de ses concitoyens, ne s'est jamais remis de la destruction de tout ce qui lui était cher et la tristesse exprimée à l'occasion de sa mort est aussi la tristesse à l'égard ce qu'il a représenté.</p> <p class="spip">Association Sarajevo</p> <p class="spip">_</p></div> Jean-René Chauvin http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article763 http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article763 2011-03-10T17:38:45Z text/html fr Maurice LAZAR Nous venons d'apprendre avec une grande tristesse la mort, à l'âge de 92 ans, de Jean-René Chauvin. Jean-René a été parmi les tout premiers à rejoindre les rangs de l'Association Sarajevo, à l'été 1992. Son activité y a été intense, notamment en tant que rédacteur en chef du bulletin de l'Association, la "Lettre de Sarajevo". Il nous a fait partager son enthousiasme et la flamme militante qui n'a cessé de l'animer depuis l'engagement trotskiste de sa jeunesse, maintenu jusqu'au dernier (...) - <a href="http://www.association-sarajevo.org/spip.php?rubrique12" rel="directory">Vie des associations</a> <div class='rss_texte'><p class="spip">Nous venons d'apprendre avec une grande tristesse la mort, à l'âge de 92 ans, de Jean-René Chauvin.</p> <p class="spip">Jean-René a été parmi les tout premiers à rejoindre les rangs de l'Association Sarajevo, à l'été 1992. Son activité y a été intense, notamment en tant que rédacteur en chef du bulletin de l'Association, la "Lettre de Sarajevo".</p> <p class="spip">Il nous a fait partager son enthousiasme et la flamme militante qui n'a cessé de l'animer depuis l'engagement trotskiste de sa jeunesse, maintenu jusqu'au dernier jour. Résistant, déporté à Mauthausen, Auschwitz et Buchenwald, il a combattu en se donnant à fond pour toutes les causes qu'il estimait justes.</p> <p class="spip">Connaissant depuis longtemps la Yougoslavie, il a immédiatement compris la nature et les enjeux des conflits qui ont détruit l'espace yougoslave et notamment la Bosnie-Herzégovine. D'un esprit rebelle aux conformismes y compris ceux de ses amis politiques, il n' pas hésité à enfreindre les tabous et contrevenir aux grilles de lecture de règle dans les milieux de l'extrême-gauche, en préconisant par exemple sans complexe le recours à l'intervention de forces internationales pour mettre fin aux agressions perpétrées par le régime de Milosevic.</p> <p class="spip">Les défenseurs d'une Bosnie-Herzégovine démocratique et plurielle, affranchie des nationalismes mortifères, perdent avec lui un ami cher.</p> <p class="spip">Le bureau de l'Association Sarajevo</p> <p class="spip">Faik Dizdarevic, Maurice Lazar, Boris Najman.</p></div> Francis Jeanson http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article689 http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article689 2009-08-13T08:43:41Z text/html fr Maurice LAZAR Francis Jeanson a été inhumé le 7 août au cimetière de la commune de Claouey, en Gironde, où il a passé les dernières années de sa vie. La cérémonie s'est déroulée dans l'intimité de sa famille et d'amis proches. <br />L'Association Sarajevo a reçu les condoléances et les témoignages de tristesse de nombreux de ses adhérents ou anciens adhérents et de groupes engagés dans le combat pour la Bosnie, comme ceux de Die, de Grenoble, de Pau, de Genève. Celui de Nantes était représenté à (...) - <a href="http://www.association-sarajevo.org/spip.php?rubrique12" rel="directory">Vie des associations</a> <div class='rss_texte'><p class="spip">Francis Jeanson a été inhumé le 7 août au cimetière de la commune de Claouey, en Gironde, où il a passé les dernières années de sa vie. La cérémonie s'est déroulée dans l'intimité de sa famille et d'amis proches.</p> <p class="spip">L'Association Sarajevo a reçu les condoléances et les témoignages de tristesse de nombreux de ses adhérents ou anciens adhérents et de groupes engagés dans le combat pour la Bosnie, comme ceux de Die, de Grenoble, de Pau, de Genève. Celui de Nantes était représenté à l'enterrement.</p> <p class="spip">La nouvelle de la disparition de Francis Jeanson a été ressentie avec émotion en Bosnie où la branche bosnienne de l'Association Sarajevo a publié ce communiqué :</p> <p class="spip">"C'est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès de Francis Jeanson, président de l'Association Sarajevo et grand ami de la Bosnie-Herzégovine.</p> <p class="spip">Nous regrettons infiniment que notre étroite collaboration n'ait pas pu se poursuivre ces dernières années en raison de sa maladie et que nous n'ayons pas pu continuer à nous inspirer de son immense énergie et à profiter pleinement de son expérience et de ses conseils comme c'était le cas pendant toutes les années de notre collaboration et d'amitié, au sein de l'Association Sarajevo.</p> <p class="spip">Nous garderons toujours à l'esprit l'image de Francis Jeanson vivement ému lorsqu'il est venu dans le Sarajevo assiégé en 1994. Nous nous souviendrons toujours de ses énormes efforts en faveur de l'Agence de presse SAFAX, de l'Association d'intellectuels du Cercle 99 et des medias indépendants en Bosnie-Herzégovine.</p> <p class="spip">L'Institut Media plan en resté très reconnaissant à Francis Jeanson, de même qu'à l'Association Sarajevo qu'il présidait. Il s'était engagé tout entier pour faire connaître, en France, la vérité sur la Bosnie-Herzégovine.</p> <p class="spip">Qu'il repose en paix !"</p> <p class="spip">La presse de Sarajevo a diffusé l'information et évoqué l'action de Francis Jeanson pour la défense d'une Bosnie-Herzégovine citoyenne et plurielle, notamment dans les quotidiens "Oslobodjenje" et "Hayat"</p> <p class="spip">En France, dans les développements sur sa vie et son œuvre, plus ou moins fournis selon les journaux, ce sont les même termes qui sont fréquemment revenus : "homme engagé", "intellectuel d'action", "philosophe et militant", "juste", "vie consacrée à l'exigence du sens", "philosophe de l'engagement concret", "militant anticolonialiste",etc.. La position de Francis Jeanson sur la Bosnie a été le plus souvent signalée en deux lignes, quand elle n'a pas été complètement passée sous silence, comme dans "Libération" et "Le Nouvel Observateur" où, Robert Maggiori et Jean Daniel n'ont pas daigné informé leurs lecteurs du dernier engagement militant de notre président.</p> <p class="spip">Dans l'ouvrage de référence, de Marie-Pierre Ulloa " Francis Jeanson, un intellectuel en dissidence…" (Berg International, 2001), l'auteur rapporte pourtant que "depuis les années soixante-dix, le philosophe partage son temps entre la formation continue en milieu psychiatrique et l'Association Sarajevo qu'il préside pour la résurgence d'une Bosnie multietnique". Francis Jeanson avait lui-même consacré deux de ses entretiens avec sa femme Christiane, sur vingt-sept, à la Bosnie (Ed. Le Bord de l'Eau, 2000). Mais aujourd'hui comme hier, il semble que la pensée et l'action de Francis Jeanson sur les guerres yougoslaves et la Bosnie demeurent bien dérangeantes.</p> <p class="spip">Association Sarajevo</p></div> Francis Jeanson http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article688 http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article688 2009-08-02T18:00:21Z text/html fr Maurice LAZAR Le bureau de l'Association Sarajevo a la grande tristesse de faire part de la mort, le 1° août à Bordeaux, de son président Francis Jeanson. Il était âgé de 87 ans. <br />L'Association perd ainsi celui qui, en acceptant d'être porté à sa tête dès sa création dans l'été 1992, avait dignement représenté son action pour rendre justice aux citoyens de la Bosnie-Herzégovine agressée, dans ce qui allait être la défense de la dernière grande cause en faveur de laquelle il a pris parti, après la lutte (...) - <a href="http://www.association-sarajevo.org/spip.php?rubrique12" rel="directory">Vie des associations</a> <div class='rss_texte'><p class="spip">Le bureau de l'Association Sarajevo a la grande tristesse de faire part de la mort, le 1° août à Bordeaux, de son président Francis Jeanson. Il était âgé de 87 ans.</p> <p class="spip">L'Association perd ainsi celui qui, en acceptant d'être porté à sa tête dès sa création dans l'été 1992, avait dignement représenté son action pour rendre justice aux citoyens de la Bosnie-Herzégovine agressée, dans ce qui allait être la défense de la dernière grande cause en faveur de laquelle il a pris parti, après la lutte contre le nazisme dans les rangs de la France Libre et contre le colonialisme, notamment pendant la guerre d'Algérie.</p> <p class="spip">Philosophe, essayiste, éditeur, animateur culturel et social, il a marqué la vie intellectuelle et politique - au sens le plus noble du terme - de son temps, dans une mesure que seule sa grande modestie a pu limiter.</p> <p class="spip">La vingtaine d'ouvrages qu'il a publiés depuis 1950 témoignent de la richesse de sa pensée et de la rigueur de ses engagements. Le dernier, "Entre-Deux", paru en 2000 aux éditions "Le bord de l'eau" est la transcription de conversations avec sa femme Christiane Philip sur son itinéraire et les réflexions qu'il lui inspirait.</p> <p class="spip">La disparition de Christiane, en septembre 2007, et la maladie, ont éprouvé ses dernières années, mais il a continué jusqu'au bout à manifester son intérêt pour la Bosnie-Herzégovine et son inquiétude devant l'abandon qui frappe toujours le pays.</p> <p class="spip">Le bureau de l'Association Sarajevo</p></div> Mauricette Begic http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article678 http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article678 2009-05-30T07:46:20Z text/html fr Maurice LAZAR Francis Jeanson et le bureau de l'Association Sarajevo ont la douleur d'annoncer la disparition, à 93 ans, de la Présidente d'honneur de l'Association, Mauricette Begic, née Sullerot. <br />Mauricette Begic, après avoir rencontré à Paris et épousé en 1939 Midhat Begic, appelé à devenir un intellectuel de premier plan, est allée partager la vie de son mari à Sarajevo, ville à laquelle elle s'est profondément attachée. Elle y a joué un rôle éminent comme messagère de la culture française, (...) - <a href="http://www.association-sarajevo.org/spip.php?rubrique12" rel="directory">Vie des associations</a> <div class='rss_texte'><p class="spip">Francis Jeanson et le bureau de l'Association Sarajevo ont la douleur d'annoncer la disparition, à 93 ans, de la Présidente d'honneur de l'Association, Mauricette Begic, née Sullerot.</p> <p class="spip">Mauricette Begic, après avoir rencontré à Paris et épousé en 1939 Midhat Begic, appelé à devenir un intellectuel de premier plan, est allée partager la vie de son mari à Sarajevo, ville à laquelle elle s'est profondément attachée. Elle y a joué un rôle éminent comme messagère de la culture française, enseignant le français à des générations de Bosniaques. Elle a traduit en français de nombreuses œuvres d'auteurs yougoslaves, comme Miroslav Krleza, Mesa Selimovic, Mihailo Lalic, etc… et après son retour en France, d'un recueil de textes de son époux et des écrivains plus contemporains.</p> <p class="spip">Elle a participé à la création, en 1992, de l'Association Sarajevo, qui l'a portée à sa Présidence d'honneur en raison de sa personnalité rayonnante et du symbole qu'elle représentait comme lien entre Bosniaques et Français réunis dans un soutien commun à la Bosnie-Herzégovine agressée et résistante.</p> <p class="spip">Francis Jeanson et le bureau de l'Association Sarajevo présentent leurs profondes condoléances à sa famille.</p> <p class="spip">Le bureau de l'Association Sarajevo</p> <p class="spip">Les condoléances à la famille peuvent être adressées à : Mido Begic 13, rue Boyer 34000 Montpellier midobegic@orange.fr</p></div> Marche de Srebrenica http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article675 http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article675 2009-05-26T09:16:02Z text/html fr Maurice LAZAR S R E B R E N I C A MARCHE INTERNATIONALE DE LA PAIX Entre Nezuk et Potocari (Srebrenica) du 8 au 11 juillet 2009 <br />Nous vous invitons à participer à cette 5ème Marche d'une centaine de kilomètres, sur la trajectoire de la colonne des 14'000 hommes partis de Srebrenica le 11 juillet 1995, après l'attaque des forces serbes et l'abandon par l'ONU de la « zone de sécurité ». La Marche va - symboliquement - dans le sens du retour. Elle part de Nezuk, village à 30 km (...) - <a href="http://www.association-sarajevo.org/spip.php?rubrique12" rel="directory">Vie des associations</a> <div class='rss_texte'><p class="spip">S R E B R E N I C A MARCHE INTERNATIONALE DE LA PAIX Entre Nezuk et Potocari (Srebrenica) du 8 au 11 juillet 2009</p> <p class="spip">Nous vous invitons à participer à cette 5ème Marche d'une centaine de kilomètres, sur la trajectoire de la colonne des 14'000 hommes partis de Srebrenica le 11 juillet 1995, après l'attaque des forces serbes et l'abandon par l'ONU de la « zone de sécurité ». La Marche va - symboliquement - dans le sens du retour. Elle part de Nezuk, village à 30 km de Tuzla, sur l'ex-ligne de front, dont les habitants ont accueilli le 17 juillet les 6500 survivants de la colonne. La Marche traverse la vallée de Kamenica, le mont Udric, Cerska, et le dernier jour, passe par les principaux lieux du génocide entre Pobudje et le Mont Bulim. Partout, nous sommes généreusement accueillis par les habitants de ces régions rurales et isolées, en reconstruction. Le 11 juillet nous prendrons part à la Commémoration du génocide de Srebrenica au Memorial de Potocari où, chaque année, 30.000 personnes entourent les proches des victimes.</p> <p class="spip">Informations sur la Marche : Elle est gérée par un Comité d'organisation. Il y a des véhicules d'accompagnement pour le transport des bagages et de dépannage en cas de problème. Hébergement chez l'habitant (7 euros la nuit) ou sous tente. Les rares zones encore minées sont bien signalées. Il n'y a eu aucun incident lors des Marches depuis 2005. Cette Marche veut rendre hommage aux milliers d'hommes sans défense tués dans leur fuite. C'est le plus grand massacre commis en Europe après 1945, à la fin du génocide subi par la Bosnie entre 1992 et 1995. En marchant au côté des Srebreniciens, nous voulons aussi apporter notre contribution à la résolution des problèmes présents. La région de Srebrenica a scandaleusement été attribuée, par les Accords de Dayton, à la "République serbe de Bosnie", fondée par Karadzic et Mladic. Il est temps que l'Europe prenne ses responsabilités et soutienne un travail de mémoire, de reconnaissance des crimes et de réconciliation, afin que les personnes des différentes communautés puissent revivre ensemble dans le cadre d'une République de Bosnie-Herzégovine réunifiée. C'est pourquoi la participation de marcheurs de toute l'Europe et des anti-fascistes de Serbie, comme les « femmes en noir », est bienvenue. Cette marche se fait également en soutien aux projets de reconstruction présentés par les associations locales.</p> <p class="spip">Venez en Bosnie : Départ en bus le 5 juillet de Genève vers midi. Arrivée à Tuzla environ 22h plus tard. Prix du billet aller-retour : 200.-Retour à choix. Répondez-nous rapidement pour la réservation. Forfait participation : 150 frs ou 90 euros comprenant nuits, transport bagages, repas.</p> <p class="spip">Solidarité Bosnie c/o Maison des Associations. 15, rue des Savoises 1205 Genève 0041(0)22/349.36.06 ou 0041/79/778.62.69 E-mail : petterson.ivar@freesurf.ch . ccp 10-711427-1 A Srebrenica : Muhizin Omerovic (parle français) 00387/62/12.05.37 dzileo@yahoo.com ou Sead Jahic, Tourisme, hébergement(parle anglais) 00387/56/440.072. tuors_srebrenica@yahoo.com Pour la France : Comité Bosnie Mir Sada 9, rue Despeignes 69008 Lyon Tél-fax 04 78 09 02 90 E-mail : mir.sada@laposte.net Site : www.bosniemirsada.org</p> <p class="spip">Talon d'inscription :</p> <hr class="spip" /> <p class="spip">Nom et prénom : Tél. :</p> <p class="spip">Adressse : E-mail :</p> <p class="spip">Je participe au voyage en bus départ le 5 juillet : Je viens par mes propres moyens : Je participe à la Marche sous ma responsabilité : Signature :</p></div> Une requête de l'Union des antifascistes et anciens combattants de la guerre de libération de BH http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article578 http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article578 2007-07-10T21:41:23Z text/html fr LA VOIE VERS UN MEILLEUR AVENIR <br />A l'occasion du 9 mai, date anniversaire de la victoire sur le fascisme, l'Union des antifascistes et anciens combattants de la guerre de libération de Bosnie-Herzégovine a proposé au Parlement de Bosnie-Herzégovine d'engager au sein de ce Parlement une procédure en vue de l'adoption d'une <br />DECLARATION SUR L'ANTIFASCISME <br />1. Déclarer la date anniversaire du 9 mai Journée de l'Europe. L'Europe d'aujourd'hui a clairement manifesté son caractère antifasciste, (...) - <a href="http://www.association-sarajevo.org/spip.php?rubrique12" rel="directory">Vie des associations</a> <div class='rss_texte'><p class="spip">LA VOIE VERS UN MEILLEUR AVENIR</p> <p class="spip">A l'occasion du 9 mai, date anniversaire de la victoire sur le fascisme, l'Union des antifascistes et anciens combattants de la guerre de libération de Bosnie-Herzégovine a proposé au Parlement de Bosnie-Herzégovine d'engager au sein de ce Parlement une procédure en vue de l'adoption d'une</p> <p class="spip">DECLARATION SUR L'ANTIFASCISME</p> <p class="spip">1. Déclarer la date anniversaire du 9 mai Journée de l'Europe. L'Europe d'aujourd'hui a clairement manifesté son caractère antifasciste, opté pour la liberté et les valeurs et traditions antifascistes en tant que fondement et orientation de son futur développement.</p> <p class="spip">2. En tant que patrimoine et valeur incontestables de l'Europe moderne et de la civilisation mondiale l'antifascisme constitue donc l'une des conditions incontournables pour être associé à l'Union européenne. Néanmoins, vu son histoire récente et la dernière guerre, cela sous-entend la démocratisation des rapports au sein de la Bosnie-Herzégovine dans la voie de la pleine réalisation et harmonisation des droits de l'homme, des libertés individuelles, des droits nationaux et de la liberté.</p> <p class="spip">3. La tradition antifasciste de la Bosnie-Herzégovine, née des forces de libération nationale autrefois partie intégrante et importante de la coalition internationale anti-hitlérienne et antifasciste la lie aujourd'hui directement aux options démocratiques de l'Europe moderne et à son orientation antifasciste irrévocable. L'assemblée parlementaire de la B-H garantira le cadre institutionnel visant à inciter et contraindre les organes de l'État, ainsi que les autorités culturelles et éducatives, à promouvoir par leur action les valeurs et options antifascistes, à préserver et propager la vérité sur leur signification et leur origine, de veiller au respect des participants à la guerre de libération nationale et à préserver les monuments antifascistes en tant que biens culturels communs.</p> <p class="spip">4. La résurgence de tendances profascistes et néonazies qui ont amené le déclenchement d'une nouvelle guerre sanglante dans la récente histoire de notre pays et la formation d'organisations s'inspirant de cette idéologie, accompagné de l'invraisemblable tolérance des pouvoirs et parfois même d'un véritable soutien de certains partis politiques, mènent directement à des processus de désintégration de la société en B-H, à la détérioration des relations entre les nations, isolant par là même la Bosnie-Herzégovine de l'Europe et du monde. L'assemblée parlementaire de Bosnie-Herzégovine s'engage à combattre et prévenir par la force de la loi, conformément à la pratique juridique de nombreux pays européens, toute activité de ces organisations et à exiger des organes du pouvoir, à tous les niveaux, de combattre systématiquement les foyers profascistes et néonazis, sous toutes leurs formes, pour sauvegarder l'avenir du pays, de ses peuples et de tous ses citoyens.</p> <p class="spip">Sarajevo, mai 2007</p></div> Informations diverses http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article563 http://www.association-sarajevo.org/spip.php?article563 2007-05-22T13:24:51Z text/html fr PARTENARIAT ENTRE MEDIA PLAN ET L'ECOLE DE JOURNALISME DE LILLE <br />Une délégation française composée d'experts médiatiques et de fonctionnaires gouvernementaux a séjourné à Sarajevo du 9 au 13 mai dans l'intention d'élaborer un nouveau système de formation des journalistes en Bosnie-Herzégovine. Ceci dans le but de lancer les discussions sur l'établissement d'une coopération entre l'École supérieure de journalisme Media Plan (de Sarajevo), sous forme d'un partenariat entre cette École, (...) - <a href="http://www.association-sarajevo.org/spip.php?rubrique12" rel="directory">Vie des associations</a> <div class='rss_texte'><p class="spip">PARTENARIAT ENTRE MEDIA PLAN ET L'ECOLE DE JOURNALISME DE LILLE</p> <p class="spip">Une délégation française composée d'experts médiatiques et de fonctionnaires gouvernementaux a séjourné à Sarajevo du 9 au 13 mai dans l'intention d'élaborer un nouveau système de formation des journalistes en Bosnie-Herzégovine. Ceci dans le but de lancer les discussions sur l'établissement d'une coopération entre l'École supérieure de journalisme Media Plan (de Sarajevo), sous forme d'un partenariat entre cette École, l'Université Lille 3 et les Université et Faculté des Sciences Politiques de Sarajevo (section de journalisme). Il a été proposé d'introduire des cycles d'études communs au niveau de la licence et ceci dès 2010, ce qui devrait permettre, dans l'esprit de la déclaration de Bologne, d'améliorer la qualité des cours de journalisme dans la région de l'Europe du Sud-Est. L'École s'attaquerait entre-temps, aux côtés de la Faculté, à la promotion de la formation pratique des journalistes, organisant de brefs modules/ateliers à l'intention des étudiants en journalisme des facultés de la région.</p> <p class="spip">Cette délégation était composée de : Olivier Delpoux, chef de la section de journalisme à la Direction pour l'audiovisuel du Ministère des affaires étrangères français, Bernard Delforce de l'Université Lille 3, Pierre-Emmanuel Pessemier, attaché à l'Ambassade de France en Serbie chargé de l'audiovisuel dans la région des Balkans et de Marc Capelle, directeur du développement à l'École supérieure de journalisme de Lille.</p> <p class="spip">Au cours de ces trois journées la délégation a visité, sous l'égide de ses hôtes de Media Plan, le rectorat de l'Université de Sarajevo, la section de journalisme de la Faculté des Sciences Politiques, le Ministère de la culture du Canton de Sarajevo, la Radiotélévision publique de Bosnie-Herzégovine, la représentation de la Commission européenne, ainsi que l'Ambassade de France à Sarajevo.</p> <p class="spip">L'École supérieure de journalisme Media Plan a été créée en 1998 par un groupe d'experts médiatiques bosniens grâce au soutien de la Commission européenne, du gouvernement français et d'un grand nombre d'associations et collectifs, dont l'Association Sarajevo. 145 journalistes diplômés de cette École travaillent actuellement dans les médias de la région.</p> <p class="spip">CHORALES</p> <p class="spip">LA VIVA, société musicale de Clermont-Ferrand, a invité des chœurs de Serbie, Croatie et Bosnie-Herzégovine et a organisé pour eux une tournée dans l'ensemble de la France. L'organisation "L'Éducation construit la Bosnie-Herzégovine" l'a aidée en coordonnant les activités entre les chorales venues de l'ex-Yougoslavie et celles de LA VIVA.</p> <p class="spip">"LA VIVA" avait d'ailleurs déjà organisé une série de concerts en B-H en 2002 et 2003, et ce à Konjic, Mostar, Bugojno et Sarajevo, ainsi que plusieurs autres en Serbie, en 2006.</p> <p class="spip">Entre les 14 et 21.04.2007, différentes chorales de Sarajevo, Konjic, Bugojno, Mola, Backa Palanka et Pula se sont produites avec les chœurs "La VIVA Auvergne de la Loire et Méditerranée" à Clermont-Ferrand dans la grande salle "Zenith", avec 400 chanteurs, un orchestre de 50 membres, et ceci devant 5500 spectateurs. D'autres concerts ont eu lieu à Romagna (en Auvergne), à Angers le 20 avril 2007 (600 spectateurs) et à Cannes (500 spectateurs).</p> <p class="spip">Au cours de tous ces concerts - hormis à celui de Romagna - les chorales des Balkans et de LA VIVA ont chanté en français et dans les langues de la Serbie, de la Croatie et de la Bosnie-Herzégovine.</p> <p class="spip">L'apogée de tous ces concerts était l'exécution des "Droits de l'homme" dont le texte avait été spécialement adapté en français et en bosno-serbo-croate. La plupart du temps l'assistance a réclamé un bis, et tous ont repris ce chant en chœur.</p> <p class="spip">Neuf membres de l'Association ont participé à ce périple de 5000 k, dont une femme dont le mari et les cinq enfants ont été victimes de la guerre. Ceci a été pour l'Association une nouvelle occasion de faire la preuve de sa capacité à coopérer sur le plan international, tout en donnant à ses membres l'occasion de connaître d'autres pays et d'autres cultures.</p> <p class="spip">Communiqué par Jovan Divjak, Président de l'association "L'éducation construit la Bosnie-Herzégovine"</p></div>