Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur la B.H. > Clinton inaugure le mémorial de Srebrenica

Clinton inaugure le mémorial de Srebrenica

mardi 23 septembre 2003


Le 20 septembre dernier, à Potocari, près de Sebrenica, à l’endroit même où 7.000 musulmans ont été massacrés en 1995 pendant la guerre de Bosnie, l’ancien président américain Clinton a rendu hommage aux morts et s’est élevé contre la "folie meurtrière" dont cette petite ville a été la victime. La destruction de Srebrenica par les Serbes en 1995, ville déclarée zone de sécurité par les Nations Unies, est le pire crime de guerre jamais commis en Europe depuis la deuxième guerre mondiale.

Inaugurant le monument et s’adressant à des milliers de personnes endeuillées, M. Clinton a déclaré : " Srebrenica a mis fin à l’illusion que la fin de la guerre froide empêcherait de telles folies à l’avenir. Il a au contraire révélé aux yeux du monde entier la vulnérabilité des populations face à la sinistre omnipotence de la religion et de la supériorité ethnique."Des hommes de mal avides de pouvoir ont massacré des gens de bien tout simplement pour ce qu’ils étaient", a-t-il ajouté. Il a aussi lancé un appel à la réconciliation et, dans une claire allusion à Karadzic et Mladic, réclamé l’arrestation des plus hauts responsables des atrocités commises. Il a ainsi pris le relais du Conseil de Sécurité qui, dans sa résolution 1503 du 28 août, avait « exhorté » la Serbie-Monténégro, la Croatie et la Bosnie-Herzégovine à intensifier leurs efforts pour faire traduire devant le TPI les accusés recherchés, nommant expressément Karadzic, Mladic et, pour faire bonne mesure, Gotovina. On attend avec intérêt le résultat ce ces nouvelles démarches verbales.

Un grand nombre de femmes et hommes politiques de Bosnie reconnaissent le rôle joué par M. Clinton pour rétablir la paix, mais certains estiment pourtant qu’il a attendu trop longtemps. Pour la première fois, des représentants de l’entité de la Republika srpska ont participé à cette cérémonie." "Durant presque quatre ans le monde a regardé passivement ce qui se passait en Bosnie-Herzégovine", rappelle Sulejman Tihic, membre de la présidence tripartite de l’Etat.

L’armistice de 1995 n’a pas entraîné de véritables changements à Srebrenica. Cette ville à population essentiellement musulmane avant la guerre est maintenant presque uniquement peuplée de Serbes, dont la plupart sont eux-mêmes des réfugiés.. Ils s’accrochent farouchement aux divisions créées pendant la guerre. Aujourd’hui encore, nombreux sont ceux qui refusent d’admettre la vérité sur ce carnage, arguant que le nombre de morts a été exagéré et qu’il s’agissait uniquement de soldats.

"Oslobodjenje", quotidien de Sarajevo, écrit que Clinton " a joué un rôle déterminant pour mettre fin à la guerre en B-H", mais que sa décision d’inaugurer lui-même le monument de Potocari " est aussi l’expression des remords de la communauté internationale devant la tragédie de Srebrenica, zone soi-disant protégée".

Au cours de son passage à Sarajevo, Clinton a rendu visite à Alija Izetbegovic, Président de la B-H au moment des événements de Srebrenica, qui est gravement malade. Clinton s’est aussi promené dans les rues de Sarajevo, sans être accompagné par les autorités locales, et a été très applaudi par les passants.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP