Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Analyses et commentaires > Toujours les suites de l’arrêt de la CIJ

Toujours les suites de l’arrêt de la CIJ

samedi 5 mai 2007


A la suite des mouvements concernant Srebrenica (demandes de statut spécial et de séparation de la RS, protestations sous forme d’installation de tentes par des habitants de la région , à Sarajevo) consécutifs à l’arrêt de la CIJ du 26 février, le Haut-Représentant Christian Schwarz- Schilling s’est saisi de la question. Exprimant la position de la "Communauté internationale" qui exclut toute modification du statut politique de la ville, il a réuni les Premiers ministres de l’Etat central et des entités, pour envisager avec eux une action spécifique de soutien dans les domaines du règne de la loi, de l’assistance humanitaire, de l’aide au retour et des questions économiques et sociales. Il a nommé à cette fin un envoyé spécial en la personne de Clifford Bond, ancien ambassadeur des Etats-Unis en BH d’octobre 2001 à août 2004. Le Président du Conseil des ministres de BH, Nicolas Spiric, a de son côté désigné comme coordinateur pour Srebrenica Igor Davidovic, qui est par ailleurs le négociateur en chef, du côté bosnien, de l’Accord de stabilisation et d’association avec l’Union européenne.

Ces décisions, qui reconnaissent la gravité de la situation à Srebrenica, sont loin de satisfaire les représentants des familles des victimes du massacre, qui mettent en avant le caractère insoutenable de l’appartenance de leur cité à l’entité responsable du génocide, alors même que celui-ci a été authentifié par la plus haute instance judiciaire internationale et que la police de la RS n’ a pas été épurée de ses membres qui ont participé au crime.

Il se pose là tout le problème de l’exécution de l’arrêt de la CIJ, qui met en cause aussi bien les autorités de la RS que celles de la Serbie. Le gouvernement de Belgrade a ainsi été directement interpelé par la note que lui a envoyée la Présidence collégiale de BH malgré l’opposition de son membre serbe, demandant en particulier l’arrestation de Mladic. Le rejet de cette note par le Ministre des Affaires étrangères de Serbie, Vuk Draskovic, a provoqué de vives réactions à Sarajevo.

L’inertie de Belgrade ne suscite par contre aucune émotion perceptible dans les milieux officiels internationaux. Aucune injonction n’est adressée à Belgrade et c’est tout naturellement qu’un représentant de la Serbie va , par le jeu de la rotation alphabétique habituelle, prendre prochainement la présidence du Comité des ministres du Conseil de l’Europe, institution chargée principalement de la protection des droits de l’homme...En BH, il s’avère par ailleurs que le successeur de Christian Schwarz-Schilling sera le diplomate slovaque Miroslav Lajcak, ancien ambassadeur de son pays en Serbie, proche de Javier Solana, introduit par Vojislav Kostunica auprès de Milorad Dodik, dont il semble qu’il soit la seule relation dans les cercles politiques bosniens.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP