Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur la B.H. > Opération sans précédent en R.S.

Opération sans précédent en R.S.

mercredi 17 novembre 2004


La police de la Republika srpska a arrêté, le 15 novembre, huit individus inculpés de crimes de guerre par le TPI. Deux d’entre eux, Svrko Novakovic et Jovan Skobo, le sont aussi pour génocide.

Cette opération, menée à Pale, Foca et Lukavica (banlieue de Sarajevo), constitue une première, les précédentes arrestations dans l’entité ayant été opérées par des éléments de la force internationale.

Elle intervient peu de temps après l’adoption par le gouvernement de la RS du rapport qui reconnaît définitivement la réalité du massacre de Srebrenica et la culpabilité des autorités bosno-serbes de l’époque, à la suite de quoi la gouvernement de Banja-Luka a présenté aux proches des victimes ses condoléances et ses excuses.

La pression internationale, qui ne cesse de s’accentuer, n’est évidemment pas étrangère au revirement auquel on assiste. Le Haut-Représentant Paddy Ashdown, a relevé récemment, devant l’Assemblée de la RS, puis devant le Conseil de Sécurité de l’ONU, que la RS n’avait, depuis neuf ans, procédé à aucune arrestation de criminel de guerre sur son territoire, ce qui constitue une infraction flagrante à l’accord de Dayton. Venant après le limogeage en juin dernier d’une soixantaine de dirigeants et de cadres du SDS (parti de Karadzic), cet avertissement paraît avoir été partiellement entendu.

L’absence de coopération suffisante avec le Tribunal de La Haye représente par ailleurs le principal obstacle à une avancée vers l’adhésion à l’Union européenne et au Partenariat pour la Paix, valable pour tous les pays de l’ex-Yougoslavie. Dans ces conditions, ces premières arrestations, pour être significatives d’un changement fondamental, doivent impérativement être prolongées par celles, beaucoup plus importantes sur les plans politique et symbolique, de Karadzic, Mladic et Gotovina, ce qui implique l’implication des gouvernements de Belgrade et de Zagreb, tenus de démontrer, eux aussi ou surtout , leur volonté de se conformer à leurs obligations internationales, ce qui , pour l’heure, est à l’opposé de la position du gouvernement serbe de Vojislav Kostunica.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP