Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Informations > sur la B.H. > Un singulière nomination diplomatique

Un singulière nomination diplomatique

mardi 26 octobre 2004


Les membres croate et serbe de la présidence collégiale de B.-H., Dragan Covic et Borislav Paravac, viennent de nommer, en dépit de l’opposition du représentant bosniaque Sulejman Tihic, Dragan Bozanic comme ambassadeur de la Bosnie-Herzégovine auprès du Conseil de l’Europe, à Strasbourg. Cette décision, qui n’exigeait pas l’accord des trois membres de cet organisme, a soulevé une vague de protestations, non seulement dans l’opinion publique et les milieux politiques bosniaques, mais aussi de la part des représentants de la Communauté internationale.

Le nouvel ambassadeur a en effet été l’un des plus proches collaborateurs et ministre de Radovan Karadzic et son opposition à l’application de l’accord de Dayton lui a valu, en 1997, d’être interdit de séjour dans les pays de l’Union européenne. Il avait aussi essuyé un refus d’agrément des Etats-Unis à sa nomination comme ambassadeur à Washington.

Cela ne l’a pas empêché, par la suite, d’exercer diverses fonctions diplomatiques au nom de la Bosnie-Herzégovine, dont celle, assez paradoxale, d’ambassadeur en Afrique du Sud, peut-être pour y apprendre à sortir un pays de l’apartheid.

Sa nomination auprès d’une institution chargée tout particulièrement de la protection des droits de l’homme a néanmoins été ressentie comme un scandale, y compris par le Haut-Représentant Paddy Ashdown, qui l’a qualifiée de « défi ouvert à l’Union européenne », en mettant directement en cause Dragan Covic, Borislav Paravac et le ministre des affaires étrangères Mladen Ivanic.

« Oslobodjenje », qui pose la question de la compatibilité de la décision d’interdiction prise par Bruxelles en 1997 avec l’exercice d’une fonction à Strasbourg, parle, à ce sujet, d’un « petit Karadjordjevo », en rappel de la réunion qui s’est tenue dans cette localité, en mars 1991, entre Milosevic et Tudjman, en prélude de la guerre qui devait mener au partage de la Bosnie-Herzégovine.

Association Sarajevo


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP