Archives de la Lettre d'information de l'Association Sarajevo - Fondatrice Mirjana Dizdarevic

Association Sarajevo

Accueil du site > Analyses et commentaires > sur la B.H. > "Je m’esscuse de vous avoir tué"

"Je m’esscuse de vous avoir tué"

lundi 22 novembre 2004


Les Serbes accepteraient de "s’excuser" du massacre de Srebrenica, perpétré pendant la guerre de Bosnie contre huit mille musulmans, selon le chiffre retenu. S’agissant d’actions aussi graves, le recours à l’excuse, devenu usuel en politique à l’égard des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité, me choque.De deux choses l’une:ou bien l’on part du juridique où s’excuser signifie se mettre hors de cause (ex causa), se disculper, ce qui est le contraire de l’effet cherché, ou bien "excuses", synonyme de regrets, est un terme aujourd’hui beaucoup trop faible. Les excuses, on les formule quand on marché sur les pieds de quelqu’un dans un autobus bondé ou quand on arrive en retard à un rendez-vous. Face au crime, le responsable devrait exprimer son accablement, sa désolation, son désespoir. Je sais bien que les mots s’allègent et que dans "étonné"on n’entend plus la tonnerre et dans le "formidable", on ne voit plus l’épouvante ni l’épouvantail (formido).Mais pourquoi la litote que constitue l’excuse au regard du crime massif ne choque-t-elle pas ? Ne serait-ce pas que l’image du forfait s’est allégée, elle aussi, et qu’il n’en restera bientôt plus qu’un nom dans un livre ? C’est désolant mais, en dépit de tous les efforts de mémoire,inévitable. Cela ne signifie pas qu’il faille se délester au plus vite !

Lucette Finas, extrait de « Mon journal », page 44 de « Libération » des 20-21 novembre 2004


© Association Sarajevo - 17, rue de l'Avre 75015 Paris - http://www.association-sarajevo.org/

Nous contacter - Référence légales - Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - Espace privé - SPIP